L’Angola veut de “meilleures relations” avec le Maroc


Le premier vice-président de l'Assemblée nationale d’Angola, Américo António Cuononoca, a souligné, mardi 2 novembre à Marrakech, la volonté de son pays de renforcer les relations bilatérales avec le Maroc.

"Liés par une histoire qui date de plus de 60 ans, l’Angola et le Maroc sont appelés à hisser leurs relations à un autre niveau", a insisté M. Cuononoca dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le premier vice-président de la Chambre des Représentants, Mohamed Sabbari, en marge de la Rencontre régionale Afrique et Moyen Orient du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

Le responsable angolais a tenu à rappeler le soutien historique du Maroc à l’Angola depuis son indépendance, appelant à renforcer davantage les relations parlementaires pour les hisser au niveau des excellentes relations entre Luanda et Rabat.

Dans ce sens, M. Cuononoca a mis en exergue l’importance de promouvoir l’échange d’expertise et de visites entre les parlementaires des deux pays, notamment les femmes parlementaires.

Pour sa part, M. Sabbari a salué les liens profondément enracinés unissant les deux pays, exprimant sa fierté de l'excellent niveau des relations entre Rabat et Luanda, qui se traduit par les points de vue convergents sur plusieurs questions d'intérêt commun.

M. Sabbari a, par ailleurs, souligné la nécessité de réactiver le groupe d’amitié Maroc-Angola au niveau des deux parlements, en tant que passerelle d’amitié entre les deux pays, les deux peuples et les deux organes législatifs.

Ces déclarations interviennent alors que les relations entre Rabat et Luanda ne cessent de s'améliorer depuis les deux rencontres entre le roi Mohammed VI et le président angolais João Lourenço, en novembre 2017 à Abidjan et en avril 2018 à Brazzaville. 

Articles similaires