Amzazi maintient le flou

Rentrée scolaire 2020-2021

Trois semaines nous séparent de la rentrée scolaire officielle, fixée par le ministère concernée au 7 septembre 2020. À part une date précise, rien n’est communiqué jusqu'à présent sur le modèle pédagogique qui sera adopté pour cette année particulière. Présentiel ou enseignement à distance? Ne sachant pas à quoi s'attendre ni comment se préparer, les parents sont rongés par un stress sans précédent.

On connaît la date de la rentrée scolaire 2020-2021 mais rien de plus! Le ministère de l'éducation nationale a livré le 6 août sa décision de démarrer une nouvelle année scolaire le 7 septembre 2020 sans communiquer plus de détails concernant le déroulement des choses en cette période de crise due au Coronavirus. De l'improvisation encore et toujours, les parents d'élèves craignent ne pas avoir le temps de préparer leurs enfants à une rentrée scolaire dans des conditions particulières.

“Il faut comprendre que mes enfants comme tous les autres élèves n’ont pas été à l'école depuis mi-mars 2020. Aujourd'hui après un arrêt de cours en présentiel qui a duré six mois, nous devons avoir le temps de préparer nos enfants à un retour aux classes présentielles, ou les motiver pour performer et prendre au sérieux les cours à distance. Ce manque de communication nous stresse, et stresse nos enfants qui ne savent pas à quoi s’attendre”, nous déclare une maman casablancaise.

Avec la montée des cas de contamination du covid-19 au Maroc, les conflits entre les parents d'élèves et écoles privées concernant la pertinence de l'enseignement à distance, en plus du manque de performance avéré du e-enseignement dans les écoles publiques, les Marocains craignent une rentrée scolaire tumultueuse.

Suite à plusieurs rumeurs qui circulent concernant une reprise en présentiel, le ministère a livré un communiqué explicatif où il déclare “que rien n'est encore tranché concernant le modèle éducatif qui sera adopté lors de la prochaine rentrée scolaire”. Enseignement en présentiel, à distance ou les deux en même temps, le communiqué a souligné que “les exigences peuvent être modifiées ou adaptées, que ce soit en rapport avec la rentrée scolaire ou pendant l'année scolaire, en fonction de la situation épidémiologique dans le pays”.

Une explication qui n'explique rien en fin de compte. Trois semaines seulement nous séparent du démarrage effectif des cours, mais les parents et leurs enfants ne savent pas comment préparer une rentrée qui sera exceptionnelle à plus d'un titre. Inquiets et dubitatifs, les Marocains espèrent que le scénario prévu par le ministère sera livré très prochainement pour permettre une rentrée bien organisée et sans tensions.

Dans une réunion tenue le 6 août entre Saad Eddine el Othmani et Said Amzazi avec une délégation représentant des établissements d'enseignement privé au Maroc, les professionnels ont clairement exprimé leur préférence pour les cours en présentiel, tenant en compte les défis et complications enregistrés durant la période du confinement sanitaire avec la mise en place de l’enseignement à distance.

Le Chef du gouvernement a ainsi fait part de sa volonté d'étudier cette proposition et d'en discuter avec les départements concernés. Une semaine est déjà passée, et rien n'est encore communiqué. Allons-nous vers une rentrée scolaire improvisée? En tous cas les décisions de dernière minute n'ont jamais été sans conséquences...Les parents d'élèves et les personnels administratifs des établissements scolaires doivent être informés à temps sur le modèle d'enseignement choisi afin de bien organiser cette rentrée scolaire exceptionnelle. 


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger