TOUT FAIRE POUR AMÉLIORER LA COMPÉTITIVITÉ NUMÉRIQUE

LE MAROC, PREMIER ÉCOSYSTÈME DE LA RÉGION MENA

L’état d’esprit et l’écosystème numérique sont les deux dimensions à développer pour réussir la transformation numérique

D’après les résultats du premier rapport sur l’engagement numérique 2020 (Digital risers 2020), publié mardi 8 septembre 2020, par le Centre européen pour la compétitivité numérique, le Maroc est classé quatrième dans la région MENA en termes de compétitivité numérique globale et premier en matière d’écosystème numérique. Signalons que le rapport sur l’engagement numérique a pour objectif de souligner l’importance des chefs d’Etat et de gouvernement dans la transformation numérique de leurs pays, ainsi que d’étudier les sujets de numérisation auxquels les décideurs sont engagés.

Le rapport, qui compare le progrès numérique de 140 pays de différentes régions de la planète, souligne que pour conduire cette transformation essentielle, surtout dans la situation actuelle marquée par la pandémie du Covid-19, deux dimensions ont une importance particulière: l’état d’esprit et l’écosystème numérique de chaque pays. Ce n’est que si ces deux dimensions sont suffisamment développées que la transformation réussira.

Pour comparer le progrès des 140 pays concernant leur écosystème numérique, leur état d’esprit et leur compétitivité globale, il a été attribué un poids égal à l’ensemble de dix éléments. Ceci, en examinant l’évolution absolue et cumulée des classements pour chaque pays entre 2017 et 2019 dans le rapport sur la compétitivité mondiale. Concernant l’écosystème numérique, 5 critères sont pris en considération, la disponibilité du capital-risque, le coût de création d’entreprises, le temps nécessaire pour démarrer une entreprise, sans oublier la facilité d’embauche de la maind’oeuvre étrangère et les compétences des diplômés.

Du côté de l’état d’esprit, les 5 éléments pris en considération vont des compétences numériques au sein de la population active aux entreprises qui adoptent des idées disruptives en passant par les attitudes face au risque entrepreneurial et la diversité des effectifs, sans oublier les abonnements haut débit mobile. Sur la base de ces critères, et au sein du groupe du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord (Mena), ce sont «le Maroc et l’Arabie saoudite qui se sont le plus améliorés respectivement dans les dimensions de l’écosystème numérique et de l’état d’esprit ».

En décomposant les résultats et sur la base de la compétitivité numérique globale, le Maroc se trouve, ainsi, classé 4e au niveau de la région Mena avec 99 points: il suit ainsi, l’Egypte (114 points) et précède le Kuwait (91 points). En termes d’écosystème numérique, le Royaume est à la tête du classement de la région avec 63 points. Enfin, concernant l’état d’esprit, le Maroc est classé 6e avec 36 points, juste avant le Qatar (25 points) et après les Emirats Arabes (47 points). L’Arabie Saoudite est à la tête du podium avec 111 points sur la base de ce critère.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger