"Les amants de casablanca", le nouveau roman de Tahar Ben Jelloun

Les contradictions du mariage marocain


Romancier, poète et peintre, membre de l’Académie Goncourt et lauréat du prix Goncourt en 1987 pour «La nuit sacrée», Tahar Ben Jelloun signe un nouveau roman qui décortique les ambivalences du mariage marocain tiraillé entre la quête constante de la modernité et le poids des traditions.

Tahar Benjelloun est incontestablement un romancier très prolifique. Il vient de présenter lors d’une rencontre-débat organisée à Rabat par le Book Club du groupe le Matin, mercredi 17 mai 2023, son nouveau roman « les Amants de Casablanca », un opus de 336, édité par la prestigieuse maison française, Gallimard. Le roman raconte l’histoire de Nabil et Lamia, un couple bourgeois dont le mariage est au bord de l’implosion.

Il décrit comment la routine et la désillusion, couplées à l’ingérence de la famille, finissent par former un cocktail explosif qui fait éclater l’union de Lamia, une pharmacienne brillante et ambitieuse et Nabil, un médecin humaniste et engagé. Déçue de voir son époux prendre soin de ses patients déshérités plus que de son couple, l’épouse, désabusée, vit en silence une traversée du désert qui la conduit vers le chemin sinueux de la trahison.


Comment l’un et l’autre ont-ils pu laisser les choses se compromettre à ce point ? Tahar Ben Jelloun laisse à sa plume habile et à sa formation de psychologue le soin de décrire les états d’âme de Lamia et Nabil dans toute leur ambivalence et leur complexité, tout en se gardant de prendre parti pour l’un ou l’autre. Casablanca, métropole aux mille visages et identités, sert de toile de fond pour ce récit sur la débâcle d’un jeune couple exemplaire en apparence mais gangrené de l’intérieur par ses contradictions et ses inhibitions qui sont, selon l’auteur, le lot de bien d’autres couples contemporains tiraillés entre modernité et traditions.

Traversée du désert
Pour Tahar Ben Jelloun, Casablanca joue un rôle très important dans le roman parce que c’est le poumon, le coeur du pays et c’est une place de l’argent, du pouvoir, de la puissance mais aussi de la pauvreté et des contradictions. L’écrivain dit avoir profité de ce décor pour noter toutes les contradictions de notre société qui a un pied dans la modernité et un autre dans la tradition, ajoutant qu’il s’agit d’une fiction mettant en scène des personnages de la vie quotidienne et leur histoire d’amour à travers laquelle je raconte aussi le Maroc d’aujourd’hui.

Romancier, poète et peintre, membre de l’Académie Goncourt et lauréat du prix Goncourt en 1987, Tahar Ben Jelloun est l’auteur de nombreux romans parus aux Éditions Gallimard, dont «Le miel et l’amertume», «La punition», ou encore «Le mariage de plaisir». Les oeuvres littéraires et artistiques du natif de Fès en 1944 sont appréciées dans le monde entier. Tahar Ben Jelloun est notamment connu pour son roman récompensé du prix Goncourt « La nuit sacrée » et ses nombreux essais pédagogiques, dont «Le racisme expliqué à ma fille», traduit dans plus de 25 langues, et son dernier ouvrage “Le miel et l’amertume» (2021), édité par La Nave di Teseo.

Articles similaires