AL OMRANE S’OUVRE AU MONDE ACADÉMIQUE

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

En marge de l’inauguration du salon Al Omrane Expo 2020, deux contrats de financement au profit de deux projets de recherche & développement ont été signés. Ces contrats marquent la mise en oeuvre de la feuille de route tracée par le groupe Al Omrane pour la recherche, le développement et l’innovation.

Le groupe Al Omrane et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) ont signé, jeudi 17 décembre 2020 à Rabat, deux contrats de financement au profit de deux projets de recherche & développement appelés «Monomu alternatif silico-calcaire expansé (MASCE)» et «Brique de Jerada».

Signés en marge de l’inauguration du salon Al Omrane Expo 2020, lors d’une cérémonie présidée par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb, ces deux contrats portent respectivement sur des financements de 1,2 million de dirhams et 700.000 dirhams.

Dans le détail, le premier contrat de financement, signé notamment par le président du directoire du groupe Al Omrane, Badre Kanouni, porte sur le développement d’un nouveau procédé de construction à base d’un matériau économique et durable. Concernant le deuxième contrat, il concerne la valorisation de la gangue de charbon dans la fabrication de matériaux hybrides à caractère liant hydraulique innovant écologique et durable.

“Une nécessité et une évidence”
La signature des deux contrats de financement s’inscrit dans le cadre de la politique de l’innovation d’Al Omrane, qui consiste notamment à «produire plus vite pour répondre à la demande en perpétuelle croissance, produire mieux par une bonne qualité et moins cher pour rendre les logements à la portée d’une large population », déclare Badre Kanouni.

L’ambition du président du directoire du groupe Al Omrane est de mettre en oeuvre la feuille de route tracée par le groupe pour la recherche, le développement et l’innovation, «devenus actuellement une nécessité et une évidence», selon Kanouni.

Pour sa part, Bouchareb estime que ce partenariat permettra au groupe Al Omrane de s’ouvrir sur le monde académique et d’identifier les laboratoires et les compétences nationales qui s’intéressent aux thématiques liées à la production de l’habitat et à l’aménagement urbain. Elle a souligné que la recherche et le développement dans ce secteur permettront de contribuer à la déclinaison de la nouvelle vision du ministère à même de faire de l’habitat et de l’urbanisme un véritable levier de l’économie.

Cette initiative constitue, par ailleurs, une nouvelle étape dans le processus de concrétisation du partenariat qui lie le groupe Al Omrane et le CNRST pour l’encouragement de la recherche et développement au Maroc, précise, de son côté, Jamila Alami, directrice du CNRST. Elle a rappelé que les deux parties ont signé en 2019, une convention de partenariat sur le développement et la promotion de la R&D.

Ce programme, pour lequel une enveloppe budgétaire de 2 millions de dirhams est réservée, s’assigne pour objectif d’identifier et de financer des projets de R&D portant sur le développement de solutions innovantes en termes de procédés et matériaux de construction et procédés d’aménagement urbain.