Entretien avec Ali Benkirane, président du directoire de Crédit du Maroc

Ali Benkirane : "Crédit du Maroc ambitionne d’être dans le top 5 des banques marocaines"

Pour le management et les collaborateurs de Crédit du Maroc, l’année 2023 a été une année de transition et d’autonomie vis-à-vis du Crédit Agricole S.A., son ancien actionnaire majoritaire. Malgré la difficulté, la banque a réalisé des performances solides. Le nouvel actionnaire, le groupe Holmarcom, lui a insufflé une orientation stratégique inédite, s’adossant sur une nouvelle autour de quatre directions réseau pour mieux cibler les régions et mieux se positionner sur l’ensemble des segments et métiers de la banque, notamment le crédit à la consommation, le leasing et la banque d’investissement. Sur le dernier point, une véritable franchise de banque d’investissement est en train de se mettre en place et devra voir le jour d’ici fin juin 2024 pour offrir aux clients un dispositif complet de solutions dans les activités de marché, l’épargne, les opérations de haut de bilan ou encore l’intermédiation boursière. Le point avec l’artisan de ce chantier titanesque, Ali Benkirane.


Comment Crédit du Maroc a pu réaliser des performances commerciales et financières remarquables dans une année de transition et d’autonomisation, à la suite du rachat du groupe Holmarcom de la participation de Crédit Agricole S.A. dans la banque?
Les résultats solides que nous avons réalisés en 2023 sont le fruit d’un travail colossal mené par le management et les collaborateurs de la banque en vue d’atteindre les objectifs tracés, le tout grâce au soutien et à la nouvelle ambition portée par le groupe Holmarcom. Ce qui est important, c’est que les collaborateurs de la banque ont énormément de plaisir à venir travailler tous les jours et c’est quelque chose que je commence à sentir au niveau de toute l’organisation. Je tiens à rendre hommage à toutes les femmes et à tous les hommes de Crédit du Maroc, en particulier lors de cette année de transition qui n’était pas facile. Tout compte fait, nous avons réalisé une belle performance et nous souhaitons envisager l’avenir avec beaucoup de positivité et d’espoir.

Vos dividendes ont sensiblement augmenté, comparé à 2022 ou 2021. Est-ce un signe de générosité?
Nous avons réalisé une performance financière solide et notre politique de distribution de dividendes est conforme aux normes et standards du marché. Nous sommes contents que nos actionnaires profitent de la croissance et du développement du Crédit du Maroc. Nous sommes là pour servir nos clients, pour que nos collaborateurs soient épanouis, mais aussi pour créer de la valeur et de la richesse pour nos actionnaires.


Quelles sont vos ambitions pour l’année en cours?
Notre feuille de route de cinq ans est en cours d’opérationnalisation. On veut aller plus vite, mais d’une manière étudiée et réfléchie. Nous ambitionnons d’être dans le top 5 du secteur mais surtout être un acteur financier de référence, de premier plan au Maroc, contribuant significativement au développement économique du pays et offrant toujours la meilleure qualité de service à ses clients, particuliers, professionnels ou entreprises.

Dans notre stratégie, nous avons des axes de croissance prioritaires portant sur le développement du crédit à la consommation et le soutien aux PME et TPE. En 2024, notre objectif est d’octroyer 10 milliards de DH (MMDH) de nouveaux financements aux entreprises et 5,5 MMDH aux particuliers. Nous visons également à renforcer notre banque d’investissement avec les compétences et expertises les plus pointues du marché d’ici le mois de juin 2024.

Articles similaires