Le ministère alerte sur une nouvelle vague de contaminations

La situation sanitaire dans notre pays présente des indicateurs au vert

Après 4 semaines consécutives de transmission modérée, le taux de positivité enregistré cette semaine est le plus faible depuis 16 semaines avec 3.5%. Quant au taux de reproduction, il est désormais de 0,91.

Une nouvelle vague de contamination à la Covid-19 reste probable, en dépit du progrès réalisé dans le cadre de la campagne nationale de vaccination. C’est ce qu’affirme le ministère de la santé et de la protection sociale dans un communiqué rendu public, lundi 18 octobre 2021. Notons en effet l’amélioration remarquable de la situation épidémiologique au niveau de l’ensemble des indicateurs épidémiologiques du pays, qui s’est traduite par l’allègement des mesures de précaution collectives (couvre-feu nocturne à partir de 23H au lieu de 21H) la reprise de toutes les activités économiques et sociales, ainsi que par les progrès réalisés dans le cadre de la campagne nationale de vaccination.

Le ministère relève qu’une nouvelle hausse des cas reste probable, soulignant la nécessité d’éviter une éventuelle rechute avec des cas graves et critiques et des décès, comme celles qui se sont produites dans de nombreux pays européens.

Le ministère a également exhorté les citoyens et citoyennes à s’impliquer davantage dans l’effort visant à poursuivre l’amélioration de la situation épidémiologique, et ce à travers trois règles de base, à savoir: l’adhésion à la campagne nationale de vaccination contre la Covid- 19, la prise des doses de vaccin en vue d’éviter les cas graves et critiques, ainsi que le respect des mesures de prévention et de précaution (port du masque, hygiène, usage des gels hydroalcooliques, distanciation physique..).

Éviter les cas graves
Le respect de toutes ces règles de base, ainsi que du protocole national de traitement, reste le seul moyen pour vivre avec ce virus et garantir l’amélioration de la situation épidémiologique, tout en évitant une nouvelle hausse des cas en cette période marquée par la rentrée scolaire et universitaire et l’allégement des mesures de précaution collectives. Le Maroc passe cette semaine au niveau faible de transmission du virus.

Après 4 semaines consécutives de transmission modérée, le taux de positivité enregistré cette semaine est le plus faible depuis 16 semaines avec 3.5%. Quant au taux de reproduction, il est désormais de 0,91, en dessous de 1. Le degré de transmission du SARS-CoV-2 dans sa version delta est de plus en plus réduit.

Dans ce sens, les autorités sanitaires déplorent le non-respect des mesures préventives individuelles, notamment le port de masque et l’hésitation ou le refus de certaines personnes à se faire vacciner, malgré la protection que fournit le vaccin contre le développement de formes graves de la Covid-19.