L'AGRO-INDUSTRIE, FER DE LANCE DE LA RELANCE RÉGIONALE

LE PDG DE COSUMAR ANIME UNE RENCONTRE PAR VISIOCONFÉRENCE

L’innovation, la digitalisation, la recherche scientifique et l’ouverture du secteur aux jeunes porteurs de projets seront les principaux leviers du développement de la filière agro-industrielle.

La région Casablanca-Settat est le poumon économique et financier du Maroc. Mais elle est aussi, chose peu connue, un de ses centres névralgiques en termes de production agricole et agro-industrielle. C’est ce qui ressort de la rencontre virtuelle organisée, le 13 juin 2020, par la région et animée par Mohamed Fikrat, PDG de Cosumar. La filière agro-industrielle s’impose, ainsi, comme un des principaux leviers dans la nouvelle stratégie de relance régionale.

Les chiffres présentés au cours de cette visioconférence par Abderrahmane Naili, directeur régional de l’agriculture, sont à ce titre édifiants et montrent le rôle locomotive que joue la région Casa-Settat. La région assure, en effet, la production de toute une panoplie de produits allant de la viande blanche (45% de la consommation nationale) et du sucre (42%) jusqu’aux viandes rouges (18%), lait (24%), céréales (24%) et les fruits et légumes (15%). Quant à la transformation agricole, la région en est tout simplement le leader national. Elle concentre 823 unités industrielles, 102 associations professionnelles et plus de 1.100 coopératives.

Si la région contribue globalement à 32% du PIB national, sa participation dans le PIB agricole se monte à 15,8%, selon les données présentées par le directeur régional de l’agriculture de Casa-Settat. Saoussan Taia, du cabinet de conseil Deloitte n’a pas manqué, quant à elle, de souligner que la région participe à 40% de la production agro-industrielle du pays, sans oublier que 50% des investissements dans le secteur y sont concentrés. La région Casa- Settat a, du coup, une vraie responsabilité pour donner l’exemple dans l’effort de relance de ce secteur, estime la consultante. Par ailleurs, la filière agro-industrielle de la région Casa-Settat a un grand potentiel en termes de création de valeur ajoutée et d’emplois, et n’a pas manqué de montrer une grande résilience face à la crise du Covid-19, comme le démontre Mohamed Fikrat.

«C’est un secteur très important dans la région. Il fait partie de ces industries de la vie qui seront le fer de lance de l’économie de demain. Et nous avons senti l’extrême importance de ce secteur au moment de cette crise... Avec la mobilisation des agriculteurs et des industriels, le pays n’a manqué d’aucun produit. Avec des prix qui sont restés stables», indique le PDG de la Cosumar et membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement. Résiliente face au virus, l’agriculture de la région a su également bien négocier avec la sécheresse qui a frappé le pays en cette saison, avec un soutien public qui est venu amortir un peu le choc.