L’agence de presse algérienne tombe une nouvelle fois dans le ridicule


Que ce soit sur un terrain de football ou celui diplomatique, Alger ne recule devant rien pour s’en prendre au Maroc et à ses institutions. Connue pour être le porte étendard de la campagne de propagande officielle, l’agence de presse officielle APS a publié le 16 janvier 2024 une dépêche intitulée «De hauts responsables sécuritaires marocains font l’objet d’un mandat d’arrêt international», dans laquelle elle s’appuie sur de fausses informations relayées par un ressortissant marocain établi en Italie, un repris de justice.

Selon cette « dépêche » faite de fausses informations compilées, Abdellatif Hammouchi, patron de la DGSN et de la DST et Mohamed Dkhissi, Directeur central de la Police judiciaire, font l’objet d’un mandat d’arrêt international pour avoir planifié l’assassinat d’une « militante des droits de l’homme » en raison de ses positions et de son soutien à l’ancien ministre des Droits de l’Homme, Mohamed Ziane.

Heureusement que le ridicule ne tue pas ! Car on parle bel et bien de Abdellatif Hammouchi, connu et reconnu à l’international pour être un responsable à la tête d’une institution incontournable dans la lutte contre le terrorisme. Mais rien de vraiment étonnant quand on est habitué aux mensonges officiels du régime algérien, produits sous forme de dépêches par l’agence Presse Service (APS). Ses journalistes n’ont qu’a demander une accréditation pour assister à la 93ème Assemblée générale d’Interpol qui se déroulera en 2025 au Maroc. Ils auront ainsi l’honneur de saluer en personne M. Abdellatif Hammouchi et son staff ainsi que les hauts responsables internationaux d’Interpol.

Articles similaires