L’agence Bayt Mal Al Qods présente ses réalisations en 2023


Mohamed Salem Cherkaoui.


L’Agence Bayt Mal Al- Qods Acharif a réalisé en 2023 des projets et programmes sociaux aux profit des Maqdessis pour plus de 3 millions et 142 mille dollars. Dans son bilan pour l’année 2023, l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a indiqué que ces programmes et projets englobent divers domaines dont les services sociaux, les programmes d’aide sociale et d’urgence, les projets en relation avec les enfants, les jeunes et les femmes, les droits humains, le développement, la culture, les arts, l’édition en plus de la préservation du patrimoine et de la mémoire collective arabe et islamique de la ville sainte.

Dans un mot contenu dans le rapport, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, a souligné que « dans son rapport annuel pour l’année 2023, l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, qui relève du Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, présente le bilan de ses réalisations à Al-Qods, assorti de chiffres et indicateurs relatifs aux programmes et projets mis en oeuvre, avec une vision prospective pour l’année suivante et une méthodologie alliant ambition et rationalisation, malgré les moyens financiers limités qui empêchent la concrétisation des attentes croissantes de la Ville sainte et de ses habitants ».

Et d’expliquer qu’ « au cours de l’année 2023, l’observatoire «Arribat» pour l’observation, le suivi et l’évaluation, un mécanisme relevant de l’Agence, a publié 15 rapports thématiques ainsi qu’un rapport général sur la situation économique et sociale dans la Ville sainte dans le sillage des retombées de la crise économique mondiale et de l’instabilité sécuritaire, dans un contexte marqué par le déclenchement de la guerre contre Gaza, soulignant que lesdits rapports permettent à l’Agence d’analyser avec précision la nature des besoins sur le terrain, en prenant compte des transformations rapides que connaît la ville et son entourage ».

En 2023, les indicateurs demeurent préoccupants en raison notamment de la hausse continue du coût de la vie et du logement, des taux croissants de perte d’emploi, de la hausse de la pauvreté et de la délinquance et d’autres indicateurs qui mettent en berne le moral des générations de Palestiniens à Al-Qods, a-t-il relevé, faisant état des conséquences sociales, sanitaires et psychologiques qui pèsent sur les familles et augmentent leurs dépenses.

Face à cette situation difficile, l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif poursuit son action pour remplir ses obligations, selon ses moyens et dans le cadre de ses compétences, et a pu mettre en oeuvre ses programmes et mener à bien ses projets dans les limites des moyens disponibles et conformément à la vision établie, dans le plein respect des mécanismes de gouvernance approuvés, qui se développent grâce au passage progressif à la numérisation de la gestion et à l’adoption de normes de qualité internationales.

Articles similaires