CGAM Hssabe 970X250

Affiches publicitaires attentatoires à la pudeur à Casablanca: Qui est responsable ?

L’anarchie qui règne au niveau de l’affichage urbain à Casablanca n’est pas seulement propre à l’emplacement des panneaux, qui est tant décrié par les habitants, mais également au contenu publicitaire véhiculé. De plus en plus, les affiches publicitaires, qui pourraient surgir du jour au lendemain, montrent des messages attentatoires à la pudeur et l’ordre moral établi dans notre pays.

C’est le cas récemment d’affiches faisant la promotion de produits qui permettent aux hommes de fortifier leur appétit sexuel ou encore accroitre la force de leur libido. Le moins que l’on puisse dire est que ces affiches, installées sur plusieurs avenues prestigieuses de la métropole, ont provoqué une véritable consternation chez les casablancais. Au point où ces derniers, sur les réseaux sociaux, ont demandé leur retrait immédiat et la poursuite des responsables locaux qui ont autorisé leur publication. D’aucuns estiment, en effet, que les élus issus de la majorité communale conduite par le PJD sont les premiers responsables de ce scandale publicitaire.

Une responsabilité qu’ils ne semblent pas apparemment assumer puisque les affiches contestées continuer de défiler dans les rues casablancaises. Si pour certains casablancais, la société concernée a le droit de faire la promotion pour ses produits mais, en revanche, ils s’opposent à publier de telles affiches « pornographiques » dans les rues. Quant à la HACA, elle ne s’occupe pas de l’affichage publicitaire. Son domaine est réservé à la publicité diffusée dans les médias audiovisuels. Ce qui fait que seuls les élus et les autorités locales qui sont pour le moment habilités à intervenir pour suspendre de tels messages à caractère sexuel.