Affaire Merdas : sexe, argent et vengeance sont les mobiles du meurtre

© ph:DR

« Le sexe, l’argent et le désir de vengeance », tels sont les mobiles de l’assassinat du député UC Abdellatif Merdas a révélé Hassan Matar, procureur général du roi près de la cour d’appel de Casablanca dans une déclaration à la presse, lundi 27 mars.

Le procureur a ainsi exclu toute connection de ce meurtre avec une quelconque mafia internationale, des organisations terroristes, ou encore avec un assassinat à caractère politique.

Pour rappel, trois personnes ont été interpelées vendredi 24 mars dans le cadre de cette affaire, un autre individu en fuite fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Par ailleurs, d’après plusieurs journaux, notamment Assabah, c’est la veuve de Merdas, elle-même présumée complice de la liquidation de son mari qui a mené vers l’arrestation des soupçonnés meurtriers.

Le tireur présumé est un élu local du RNI (Rassemblement national des indépendants) dans l'arrondissement de Sbata, un quartier de Casablanca. D'après la même source, il était un ancien voisin et l'amant de longue date de la veuve de la victime.

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger