Affaire des “crimes fictifs” sur Hit Radio: l’animateur Momo poursuivi en état de liberté sous caution


Du nouveau dans l’affaire des “crimes fictifs” qui agite Hit Radio depuis le weekend dernir. Le procureur du Roi près le Tribunal correctionel de Casablanca a décidé, ce mardi 26 mars 2024, de poursuivre l’animateur Mohamed Bousfiha, beaucoup plus connu sous son alias Momo, en état de liberté sous caution de 100.000 dirhams, dans le cadre de l’enquête sur des “crimes fictifs” qui auraient été “fabriqués” durant un appel téléphonique transmis en direct sur les ondes de Hit Radio. 


L’animateur vedette, ainsi que les deux autres personnes impliquées dans la même affaire, sont poursuivis pour participation à outrage et et diffusion de faits mensongers.

Pour rappel, le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a ouvert, ce weekend, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, pour identifier toutes les personnes impliquées dans la fabrication d’un crime fictif, la diffusion de fausses informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité des citoyens par le biais de systèmes d’information, et outrage envers un corps constitué par le biais de fausses déclarations, peut-on lire dans un communiqué parvenu à Maroc Hebdo. 

Lire aussi

Articles similaires