Affaire Aboukhlal: le Lion de l’Atlas innocenté et réintégré par son club


Zakaria Aboukhal sort vainqueur de la campagne menée contre lui en France. L’international marocain a été innocenté officiellement ce jeudi 18 mai par son club Toulouse FC, après avoir été soupçonné d’implication dans une “altercation” avec Laurence Arribagé, adjoint aux Sports à la mairie de Toulouse en marge des célébration de la victoire en finale de la Coupe de France le 30 avril dernier. 

“Suite à notre enquête interne et aux multiples discussions qui en ont résulté, une rencontre entre Madame Laurence Arribagé et notre joueur Zakaria Aboukhlal a eu lieu en présence de la direction du Club. À la suite de cette réunion, nous en avons conclu que les faits rapportés par RMC Sport ne traduisaient pas réellement ce qu’il s’est passé le 30 avril au Capitole”, lit-on dans un communiqué du Toulouse FC publié sur Twitter. 

“Par conséquent, nous confirmons que l'enquête menée par le Toulouse Football Club est maintenant close et que le joueur réintègre le groupe dès ce jour”, poursuit la même source, ajoutant que “le Club ne fera pas d’autres commentaires.”

L’affaire a éclaté lorsque le média français RMC a révélé les faits présumés, avant que d’autres supports tel que l’Équipe ne s’en saisissent pour affirmer qu’Aboukhlal s’est bel et bien adressé d’une manière “agressive” et “inappropriée” à Laurence Arribagé, donnant même des détails sur le déroulement de l’”incident”. 

Ces allégations sont intervenues moins de 24 heures après le refus de l’international marocain de porter un maillot floqué arc-en-ciel lors du match ayant opposé, dimanche 14 mai, Toulouse au FC Nantes pour le compte de la 35ème journée de la Ligue 1 qui a connu l’organisation d’une campagne contre l’homophobie. Plusieurs voix estiment que le refus de prendre part à cette campagne serait la véritable raison derrière les accusasions contre Aboukhlal. 




Articles similaires