Comment les aéroports du Royaume se préparent

REPRISE DES VOLS

Les mesures prévues dans les aéroports marocains doivent strictement répondre aux normes préventives recommandées au niveau international.

Il semble que les préparatifs vont bon train pour la réouverture officielle des aéroports du Maroc. Ainsi, l’Office national des aéroports et les compagnies aériennes, dont Royal Air Maroc, ont reçu une note des autorités compétentes les invitant à se préparer à ce nouveau plan de lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus. Le nouveau plan, préparé par le ministère du transport aérien, prévoit, en effet, la mise en place d’un dispositif draconien fondé sur les nouvelles mesures de sécurité sanitaire prévues dans les différents aéroports du Royaume. C’est ce que confirme une source autorisée à l’Office national des aéroports.

Toutes les enceintes aéroportuaires ont ainsi prévu d’instaurer de nouveaux dispositifs de sécurité sanitaire dont l’aménagement des halls d’accueil en traçant au sol le sens de déplacement des voyageurs ainsi que la distance à respecter afin de lutter contre la propagation du virus. Des appels d’offres sont lancés, depuis début mai, pour sélectionner les sociétés qui vont procéder à la mise en place technique de ces nouvelles mesures de sécurité.

Il est, en effet, prévu que ces nouvelles mesures soient mises en place à partir du 1er juin prochain. Et ce en préparation du lancement du rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger. Ces mesures prévues dans les aéroports marocains doivent strictement répondre aux normes préventives recommandées au niveau international. Lesquelles normes ont été notamment adoptées dans les aéroports européens.

Ouverture exceptionnelle
Il faut dire que certains aéroports du Royaume, notamment l’aéroport Mohammed V de Casablanca et l’aéroport Menara de Marrakech, sont restés exceptionnellement ouverts pendant l’état d’urgence sanitaire, pour organiser des opérations de rapatriement des étrangers bloqués au Maroc. Ces opérations se déroulent selon des mesures strictes prises en charge par les ambassades des pays concernés. Ainsi, aucun étranger n’est autorisé à participer au rapatriement qu’après avoir été confiné pendant 21 jours dans des unités hôtelières ou autres unités d’hébergement aux frais des ambassades de leurs pays. Par la suite, les candidats au rapatriement subissent plusieurs tests de dépistage juste avant le voyage pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs du Covid-19.

Une source bien informée nous apprend qu’une touriste étrangère, qui se trouvait à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, a été informée à la dernière minute qu’elle était déclarée positive au Covid-19. La découverte de son cas a semé la panique dans tout l’aéroport. Ainsi, il a fallu une intervention rapide des services sanitaires pour évacuer tous les étrangers qui se trouvaient dans l’aéroport et annuler tous les vols prévus ce jour-là.

On se demande pourquoi les autorités sanitaires marocaines n’ont pas procédé de la même manière pour rapatrier nos compatriotes bloqués à l’étranger. Royal Air Maroc se prépare, à son tour, au rapatriement des Marocains en prévoyant dans les enceintes de ses avions une série de mesures de sécurité sanitaire pour le bon déroulement de ces opérations.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger