Aéroport Mohammed VI de Casablanca : la nouvelle zone de transit entre en service


Améliorer l'efficacité opérationnelle et le confort des voyageurs. L'Office National Des Aéroports (ONDA) a annoncé, lundi 10 juin 2024, la mise en service d'une nouvelle zone de transit à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, dédiée aux passagers en correspondance internationale. Sur une superficie de 5.000 m², cette nouvelle zone vient renforcer la fluidité des passagers et les performances du système de contrôle et de sûreté de l'aviation civile.

Répondant à la croissance du trafic de l'aéroport Mohammed V, cette zone de transit moderne, dotée d'équipements de dernière génération, doit réduire les temps d'attente et fluidifier les circuits pour offrir une expérience de transit agréable. La nouvelle zone de transit s'étend sur une superficie de 5.000 m² et comprend 11 nouveaux comptoirs d'enregistrement pour les passagers en transit. Les équipements de sûreté incluent 10 EDS bagages cabine (Explosive Detection System) avec ligne automatique, 7 portiques magnétiques, des détecteurs de métaux portatifs, ainsi que 3 scanners corporels. Pour améliorer la mobilité des passagers, la zone est équipée de 7 ascenseurs et 8 escaliers mécaniques.


"Nous mettons, aujourd'hui, en service une nouvelle zone de transit pour les passagers à l'international. Cette nouvelle zone, bâtie sur une superficie de 5.000 m², renforce la fluidité des passagers et les performances du système de contrôle et de sûreté de l'aviation civile", a indiqué le directeur de l'aéroport Mohammed V, Abdelhak Mazour, dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie d'inauguration de la nouvelle zone.

"L'aéroport accueille un nombre important de passagers en transit, transportés du sud vers le nord et de l'est vers l'ouest. Face à cet accroissement du trafic, il était essentiel pour nous, en collaboration avec Royal Air Maroc (RAM), de mettre à sa disposition une zone assez large capable de traiter jusqu'à deux millions de passagers par an, ce qui est significatif", a-t-il ajouté.

Sur le plan sécuritaire, l'ONDA a mis en place des équipements de très haute performance, capables de détecter aussi bien les explosifs liquides que solides.

Articles similaires