Actifs immobiliers: Les prix continuent de grimper

L'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s'est apprécié au deuxième trimestre de 2022 de 0,4%, en glissement annuel, indiquent Bank Al-Maghrib (BAM) et l'Agence nationale de la Conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC).

Cette évolution est le résultat de la hausse de 1,8% des terrains et des diminutions de 0,2% du résidentiel et de 0,4% des biens à usage professionnel, précisent BAM et l'ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du 2ème trimestre 2022.

En parallèle, le nombre de transactions a baissé de 22,5%, en liaison avec le repli de 20,4% des ventes des biens résidentiels et de 37,7% des terrains. En revanche, les ventes des biens à usage professionnel ont progressé de 7,2%.

Par catégorie d'actifs, les prix du résidentiel se sont dépréciés de 0,2%, en lien avec la baisse de 0,5% des prix des appartements. A l'inverse, les prix des maisons et des villas ont respectivement augmenté de 0,5% et 1,2%.

Pour ce qui est des transactions, leur nombre a accusé un recul de 20,4%, reflétant des baisses de 21% pour les appartements, de 10,5% pour les maisons et de 15,8% pour les villas.

S'agissant du foncier, les prix ont augmenté de 1,8%, et le nombre de transactions a reculé de 37,7%, fait observer ladite note.

Pour leur part, les prix des biens à usage professionnel ont reculé de 0,4%, avec une baisse des prix de 0,7% pour les locaux commerciaux et une hausse de 1,9% pour les bureaux. Les transactions ont enregistré, quant à elles, une progression de 7,2%, résultat des hausses de 6,2% des ventes des locaux commerciaux et de 12,5% de celles des bureaux.

En glissement trimestriel, l'IPAI ressort en hausse de 0,2% au T2-2022, en lien avec l’augmentation de 0,3% des prix du résidentiel, de 0,1% de ceux des terrains et de 1,1% de ceux des biens à usage professionnel.

Quant au nombre de transactions, il a connu un accroissement de 4,6%, recouvrant une hausse de 8,1% pour les biens résidentiels et des baisses de 3,7% pour les terrains et de 1,9% pour les biens à usage professionnel.

Par ville, les prix ont connu au T2-2022 une hausse à Casablanca de 0,6% et à Rabat et Tanger de 0,8% chacune, tandis qu'à Marrakech, ils ont enregistré une baisse de 0,3%.