Accord entre l'UM6P et Deloitte Morocco cyber center

Un partenariat d’excellence

L’entreprise Deloitte Morocco Cyber Center (Deloitte MCC), centre d’expertise marocain spécialisé dans la cybersécurité et membre du réseau mondial Deloitte, et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont récemment signé un accord- cadre de coopération. Il s’agit d’un partenariat d’excellence visant à promouvoir la recherche scientifique et technologique de haut niveau en cybersécurité au Maroc et sur le continent africain. L’objectif des deux par par tenaires est de former les talents de demain et de construire des solutions de sécurité inédites.

Force est de souligner que le programme sera articulé autour de trois piliers principaux. D’abord, le développement d’un parcours académique certifiant et diplômant reconnu au niveau des meilleurs standards internationaux. Le deuxième volet porte sur la création de programmes de recherche et développement ambitieux visant à accroître l’innovation et à anticiper les grandes transformations à venir (cryptographie post quantique, utilisation de l’intelligence artificielle). Quant au troisième volet, il est centré sur la conception d’un parcours d’intégration professionnelle au sein de Deloitte Morocco Cyber Center et plus généralement au sein du réseau Deloitte.

«A l’UM6P, notre adoption du digital comme catalyseur d’innovation porte déjà ses fruits. Grâce à cette adoption, notre écosystème de start-ups est en croissance constante, et nos cursus académiques en informatique, en cybersécurité ou en intelligence artificielle deviennent des références nationales», a déclaré Hicham El Habti, président de l’UM6P.

Pour sa part, Imade Elbaraka, associé responsable des activités cyber chez Deloitte France et Afrique francophone, et par ailleurs directeur général de Deloitte MCC, a fait remarquer que ce nouveau partenariat ambitieux permet la construction d’un pont entre le monde académique et celui de l’entreprise, grâce au soutien des institutions publiques et de l’Etat.

«Ce rapprochement est, selon nous, le seul moyen de créer des écosystèmes à même de former et de maintenir des talents d’un haut niveau d’expertise tout en favorisant l’émergence de nouveaux modèles économiques attractifs pour les start-ups, les scale-ups, ou les fonds d’investissements spécialisés. Cette dynamique est clé pour le renforcement d’une souveraineté numérique marocaine et africaine indispensable pour relever les défis auxquels fait face le continent», a-t-il conclu.