Abdessamad Ezzalzouli, très jeune dans l’Histoire

L'ailler de 19 ans devient le premier joueur né au Maroc à porter les couleurs du Barça

Abdessamad Ezzalzouli se rappellera toujours du 30 octobre 2021. À cette date, il devient le premier Marocain né dans le Royaume à jouer pour le FC Barcelone. Un tournant majeur dans une carrière qui s’annonce prometteuse.

Dix minutes avant le coup de sifflet final d’un très serré Barcelone– Deportivo Alavès, comptant pour la 12e journée du championnat espagnol de football (Liga). Le score affiche 1-1, et les Catalans butent sur un adversaire vaillant. Sur la ligne de touche, le coach intérimaire Sergi Barjuan décide de recourir à un nouveau visage pour essayer de débloquer la situation: Abdessamad Ezzalzouli.

En foulant la pelouse du mythique Camp Nou, le 30 octobre 2021, le joueur de l’équipe marocaine olympique (moins de 23 ans) ne fait pas qu’entrer en jeu. Il rentre dans l’Histoire! À 19 ans seulement, l’ailier gauche devient le premier Marocain né dans le Royaume à porter les couleurs de l’équipe première du Barça.

Et bien qu’il n’ait pu éviter le match nul à son équipe et la perte de deux précieux points dans la course à la Liga, Abdessamad Ezzalzouli a montré des belles choses. Dribbles, accélérations, duels provoqués. En l’espace d’une dizaine de minutes, le très technique attaquant a plutôt bien impressionné le public présent dans les tribunes d’un Camp Nou à moitié plein. Et ce ne sera pas la dernière.

Un parcours qui force le respect
Né à Beni Mellal, Abdessamad Ezzalzouli quitte la Maroc pour l’Espagne avec sa famille à l’âge de 7 ans. Depuis, le talent du jeune joueur ne fait que se développer. Dans un premier temps dans les rues de la banlieue d’Elche. De quoi rappeler les débuts des plus grandes légendes du ballon rond. En 2016, la carrière de celui qu’on surnomme Abde prendra un tournant décisif.

Des recruteurs de Hercules remarquent son talent et le recrutent pour l’intégrer dans l’académie du club. Près de trois an plus tard, il parvient à rejoindre l’équipe première en signant son tout premier contrat professionnel. Et en novembre 2020, il inscrit son premier but sous les couleurs d’Hercules avant de finir sa saison 2020/2021 avec deux buts au compteur. Abdessamad Ezzalzouli est alors convoité par plusieurs clubs espagnols, y compris le grand rival du Barça, le Real Madrid. Les Catalans réussiront finalement à s’adjuger, en août 2021, les faveurs de la star montante pour la somme de deux millions d’euros.

Avec le Barça, le prodige marocain possède des sérieuses chances de jouer régulièrement. Affaibli par la mauvaise gestion de l’ancienne direction de Josep Maria Bartomeu, ainsi que par les effets de la pandémie du Covid-19 sur ses finances, le Barça se retrouve obligé d’utiliser ses jeunes pépites, à défaut de pouvoir débourser des sommes importantes pour recruter des joueurs confirmés. Cette situation pourrait profiter dans l’avenir à l’équipe du Maroc.

Pour l’instant, le jeune joueur devra se contenter de la sélection des moins de 23 ans. Interrogé sur le cas de l’ailier du Barça, Vahid Halilhodzić, sélectionneur de l’équipe nationale A, a affirmé, le 4 novembre 2021, ne pas connaître Ezzalzouli quand il préparait sa liste pour affronter le Soudan et la Guinée dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

«Barça ou pas, je ne mets la pression sur aucun joueur pour jouer pour nous. Le choix du Maroc doit se faire de manière naturelle et spontanée», précise le technicien bosnien. Un possible clin d’oeil à d’autres très jeunes binationaux qui exigent de jouer pour les Lions de l’Atlas directement sans passer par la case de l’équipe olympique.