Abdenbi Bioui incarcéré : Entre BTP, politique et trafic de drogue

Né en 1971 à Oujda et ayant gravi rapidement les échelons pour devenir un magnat du BTP et un acteur politique influent au Maroc, M. Bioui se retrouve désormais au coeur d’un scandale de trafic de drogue international.


M.Abdenbi Bioui fait partie des 18 individus arrêtés dans cette enquête, incluant des hauts placés de la police marocaine. Les accusations portent sur le trafic de drogue, la falsification de documents officiels, le blanchiment d’argent et l’abus de pouvoir.

Abdenbi Bioui, un personnage complexe et influent dans le monde des affaires et de la politique marocaine, a connu une ascension remarquable depuis ses débuts. Né dans le quartier populaire «Village Ettoba» à Oujda, Bioui a grandi dans un milieu défavorisé, fils d’un ouvrier du bâtiment et d’une mère au foyer. Sa jeunesse dans ce quartier modeste a façonné ses premières années, le poussant à quitter l’école après le collège pour suivre les traces de son père dans le bâtiment, selon plusieurs sources. À la fin des années 1980, dans des circonstances peu claires, Bioui a quitté le Maroc pour la France, où il a vécu en tant que sans-papiers. Son séjour en France a été marqué par une période d’emprisonnement pour vol, mais il a finalement réussi à régulariser sa situation, selon nos confrères du 360.

Lorsque Abdenbi Bioui est retourné à Oujda au début des années 2000, il a lancé Bioui Travaux, une entreprise de BTP. Bien que cette entreprise ait vu le jour dans la modestie, elle a connu une ascension fulgurante, s’impliquant dans des projets d’envergure comme la construction de logements sociaux. Aujourd’hui, avec plus de 2900 collaborateurs, 2150 engins, et une implication dans plus de 115 chantiers annuels, l’entreprise semble florissante. Bioui travaux travaille actuellement sur des projets de grande envergure tels que la construction du barrage Rhiss (à 40 km de la ville d’Al Hoceima) avec un budget de 1,2 milliard de DH et la construction du barrage de Bou Khemiss dans la province de Khémisset. Le groupe a par ailleurs construit l’autoroute Casablanca-Berrechid, le Grand stade d’Al Hoceima en plus de plusieurs trémies à Rabat.

Personnage complexe
Sa percée dans l’arène politique soulève également des doutes. Sans aucun antécédent politique notable ni engagement militant, Bioui a été coopté par le Parti authenticité et modernité (PAM) en 2011. Il a été ensuite élu à la Chambre des Représentants pour représenter l’Oriental de rejoindre la Commission des infrastructures devient également président de la Commission parlementaire mixte maroco-japonaise qui ont renforcé son influence, mais ils ont également intensifié les soupçons sur la légitimité de son pouvoir et de ses intentions nous révèlent plusieurs sources.

En 2015, la carrière politique de Bioui a atteint son apogée lorsqu’il est devenu président du Conseil régional de l’Oriental. Ce rôle lui a offert une plateforme substantielle pour influencer le développement régional. Sa réélection en 2021 a confirmé son influence dans la région. Ainsi, la carrière de Bioui a pris un tournant ce décembre 2023. Impliqué dans un scandale de trafic de drogue international, son incarcération a soulevé des questions sur son intégrité et ses activités en dehors de ses entreprises et responsabilités politiques officielles.

Articles similaires