Abdelilah Benkirane, de nouveau secrétaire général du PJD

UN RETOUR POLITIQUE À HAUT RISQUE

L’élection de Abdelilah Benkirane aux commandes du PJD intervient dans un contexte de crise que vit la formation islamiste après sa déroute spectaculaire pendant les dernières élections du 8 septembre 2021.

Abdelilah Benkirane effectue son come-back sur la scène politique nationale. Samedi 30 octobre 2021, il a été élu officiellement secrétaire général du PJD, lors d’un congrès extraordinaire de ce dernier tenu à Bouznika, samedi 30 octobre 2021. Il succède ainsi à Saad Eddine El Otmani qui a démissionné au lendemain de la déroute spectaculaire du PJD lors des dernières élections de septembre 2021. Le successeur d’El Otmani a remporté ce poste avec une écrasante majorité des voix (1.112), contre 231 pour Abdelaziz El Omari et 15 voix seulement pour Abdellah Bouanou, ses deux challengers.

Le retour de Abdelilah Benkirane aux commandes du parti islamiste témoigne de la forte popularité dont jouit l’ancien Chef du gouvernement parmi les militants, qui voient en lui le «messie» qui va sauver le PJD de l’implosion après la terrible crise interne qu’il est en train de vivre. Pour beaucoup, il est le seul à pouvoir s’imposer comme le leader incontesté du parti face à l’absence d’une relève crédible et forte.

Au lendemain de cette élection, le nouveau patron du PJD a reçu de S.M. le Roi Mohammed VI un message de félicitations où le Souverain évoque la confiance placée en lui par le congrès extraordinaire et qui illustre l’estime dont il jouit auprès des militantes et militants de cette formation politique, compte tenu de son parcours partisan distingué et de ses qualités humaines et compétences politiques reconnues, ainsi que de son esprit de responsabilité habituel et son attachement aux sacralités de la Nation.

Un retour à haut risque
Le lendemain, dimanche 31 octobre 2021, le nouveau secrétaire général et son prédécesseur se sont retrouvés lors d’une réunion du conseil national pour le transfert des pouvoirs. C’est là que Abdelilah Benkirane a annoncé sa nouvelle équipe qui va former le nouveau secrétariat général. On retrouve ainsi ses proches comme Jamaa El Moaatassim au poste de 1er vice-Secrétaire général et Abdelaziz El Omari comme 2ème vice-Secrétaire général.

Les autres membres du secrétariat général sont notamment Mustapha El Khalfi, Khalid El Boukraai, Amina Maa Ainine, Habib Choubani, Nabil Cheikhi, Mohamed Réda Benkhaldoun et Said Khairoune. On note l’absence remarquée des anciens ministres du PJD de cette nouvelle architecture organisationnelle comme Lahcen Daoudi, Mohamed Yatim, Aziz Rebbah, Abdelkader Amara et bien d’autres membres influents du PJD.

Beaucoup voient cette élection de Abdelilah Benkirane à la tête du PJD comme un retour politique à haut risque vu les circonstances politiques actuelles et sa position fragilisée après son éviction en tant que Chef du gouvernement en 2016.