Abdelaziz Aichane : "Introduire la Chloroquine est une sage décision"


Abdelaziz Aichane, spécialiste des maladies respiratoires et allergiques

Que pensez-vous de la chloroquine que le ministère de la santé a adopté comme traitement officiel contre le Coronavirus ?
Sincèrement, je n’ai pas encore lu d’études sur ce traitement, mais apparemment, beaucoup de médecins, notamment les infectiologues, au Maroc et en France, le considèrent comme un bon traitement contre le Coronavirus. Je pense que la décision du ministère de la santé d’introduire la chloroquine est sage. Car plusieurs dizaines de personnes en France, atteintes du Coronavirus, ont été guéries. Au Maroc aussi.

Mais en France, de nombreux médecins le considèrent comme un médicament dangereux ?
Abdelaziz Aichane : Je pense que sa dangerosité n’est pas encore prouvée. Vous savez, il n’existe pas encore d’écrits scientifiques sur les effets thérapeutiques de ce produit pour le Coronavirus. Certains médecins le prennent comme un traitement dangereux. D’autres comme un traitement efficace contre le Coronavirus. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que des malades atteints du Coronavirus ont pu être rétablis grâce à la chloroquine.

Le Maroc dispose-t-il de quantités suffisantes de la chloroquine pour faire face à la propagation du virus ?
Abdelaziz Aichane : En quantités suffisantes, je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c’est que le ministère de la Santé a acheté tout le stock de ce produit chez le laboratoire pharmaceutique Sanofi Maroc. Ce stock est évalué à environ 300 000 paquets.

Que pensez-vous de la gestion de la situation sanitaire par le ministère de la santé ?
Je pense que, jusqu’à aujourd’hui, la gestion par le ministère de la santé de cette crise sanitaire est bonne. Le fait de proposer la chloroquine me paraît une bonne solution thérapeutique. Aussi, la prise en charge des malades par le ministère de la santé ainsi que l’achat de tout le stock de la chloroquine sont également des décisions sanitaires salutaires. Sinon, si ce traitement était vendu librement dans les pharmacies, il y a aura certainement une pagaille avec la ruée des Marocains sur ce traitement


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger