BP swipe-970x250

9è Forum de l’Alliance des civilisations: Adoption de la « déclaration de Fès »


Miguel Angel Moratinos, Antonio Guterres et Nasser Bourita.


Les travaux de la réunion ministérielle de la 9e édition du Forum de l’Alliance des civilisations ont été sanctionnés par l'adoption de la «Déclaration de Fès». Dans ce texte final résumant la teneur de leurs discussions et de leurs conclusions, les participants ont insisté sur l’importance de la liberté de religion ou de conviction et celle d'expression, tout en soulignant le rôle que ces droits peuvent jouer dans la lutte contre toutes les formes d'intolérance et de discrimination fondées sur la religion ou les convictions.

Au cours de la Réunion de haut niveau du Groupe ministériel des amis de l'UNAOC, le mardi 22 novembre 2022, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a souligné que la «Déclaration de Fès» s’inspirait de celles de précédents forums de l’Alliance des civilisations. Une déclaration qui, selon le chef de la diplomatie marocaine, se focalise sur les principes et les objectifs de l’action de l’Alliance des civilisations. Elle ne contient aucun élément politique ou sujet à controverses.

Rappelons que c'est la première fois que le Forum mondial de l'Alliance des civilisations des Nations unies se réunit sur le continent africain. Le Forum, dont le thème est «Vers une alliance de paix: vivre ensemble comme une seule humanité», réunit plus de 50 ministres et chefs d'organisations internationales, des dirigeants politiques, des chefs religieux, des jeunes, des représentants du secteur privé et de la société civile, pour un échange d'idées sur un large éventail de problèmes mondiaux auxquels notre monde est aujourd’hui confronté.

Les participants ont également dit toute l'importance de la mise en œuvre des objectifs de l'Alliance des civilisations des Nations unies (l'UNAOC) par la concrétisation de plans d'action dans chaque pays, avec le leadership actif des gouvernements et la participation de la société civile. Ils ont aussi encouragé les membres du «Groupe des Amis» de continuer à élaborer, mettre à jour et à mettre en œuvre des stratégies nationales.


Ils ont également reconnu le rôle important de l'UNAOC en tant que plate-forme de dialogue interculturel et interreligieux, et en tant qu'espace pour favoriser la coopération, la solidarité et la fraternité humaine, et ont, par la même occasion, salué ses efforts pour servir de pont pour la promotion des valeurs et des principes communs du multilatéralisme.

Dans cette déclaration, les participants ont par ailleurs tenu à signaler que le Forum de Fès avait atteint son objectif principal: celui de faire de l'Alliance des civilisations des Nations Unies une entreprise véritablement mondiale, avec des objectifs universels et de sensibilisation à l'urgente nécessité de promouvoir un leadership responsable dans tous les domaines d'action.

Ils ont reconnu l’importante contribution aux débats, à Fès, des jeunes, en particulier ceux issus d’Afrique, tout en saluant leur engagement à montrer l’exemple en s’impliquant dans les activités de l’UNAOC liées à l’éducation, aux médias et à la migration, appelant ainsi à la pleine mise en œuvre des annonces et des engagements convenus lors de cette première journée. Ils ont aussi exprimé leur gratitude au Roi Mohammed VI, au gouvernement et au peuple marocains pour avoir accueilli le neuvième Forum mondial de l'Alliance des civilisations des Nations unies, les 22 et 23 novembre 2022.

Les participants ont aussi salué l’offre de la Guinée équatoriale d’accueillir la réunion régionale africaine de l’Alliance des civilisations des Nations Unies en 2023, ainsi que l’offre formulée par le Portugal d’accueillir le 10e Forum mondial de l’UNOAC, qui se tiendra à Lisbonne en 2024.

Articles similaires