50 migrants au Maroc participent au marathon de Rabat

Un geste hautement symbolique. Un acte de plus sur le chemin de la consolidation des droits des migrants au Maroc et de leur intégration. C’est ainsi que l’on peut interpréter la décision du ministère délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration de faire participer 50 migrants de différentes nationalités, vivant au Maroc, à la 5ème édition du Marathon International de Rabat, dimanche 21 avril 2019.

Le sport, langage universel favorisant la création du lien social, apparaît comme étant bénéfique pour les migrants, qui connaissent des difficultés, notamment celles liées à la barrière de la langue, leur permettant ainsi de mieux se sentir acceptés, de développer la confiance en soi surtout après un vécu migratoire particulièrement éprouvant et de contribuer positivement à la vie de la société qui les accueille.

Depuis 2013, le Maroc a entrepris un vaste chantier de réforme de sa politique migratoire afin d’assurer une meilleure intégration des migrants et une meilleure gestion des flux migratoires selon une approche cohérente, globale, humaniste et responsable.

Pour le ministère, l’intégration des migrants passe notamment par l’inclusion sociale qui trouve une résonnance particulière dans le domaine sportif. Les valeurs du sport peuvent être considérées comme particulièrement utiles pour aider à la fois les sociétés d’accueil et les migrants à œuvrer ensemble pour renforcer le tissu social au niveau local et faciliter l’intégration. Ceci passe par des initiatives de partage, d’émancipation et de rencontres pour mieux vivre ensemble. Des valeurs que le ministre Abelkrim Benatiq a toujours défendues.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case