43ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab: une étape phare dans le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume

La récupération de la province d’Oued Eddahab en 1979 constitue une étape historique phare dans le processus de parachèvement de l’indépendance et de l’intégrité territoriale du Royaume.

La commémoration dimanche du 43ème anniversaire de cet évènement est l’occasion de mettre en avant la mobilisation des Marocains et leur vigilance constante autour de la première cause nationale, indique un communiqué du Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération (HCAR).

En date du 14 août 1979, les oulémas, les notables et les chefs de tribus de la province d’Oued Eddahab s’étaient rendus au Palais royal de Rabat pour présenter à Feu SM Hassan II leur serment d’allégeance et réaffirmer leurs liens d’attachement indéfectible au Glorieux Trône alaouite.

Par cet acte solennel et hautement patriotique, les habitants de Oued Eddahab ont signifié qu’ils ne braderaient jamais leur identité marocaine, en affirmant au monde entier que le Sahara a toujours été marocain et qu’il le restera pour toujours, en dépit des manœuvres des adversaires.

Ce fut un moment historique immortalisé par l'allocution dans laquelle le regretté Souverain avait affirmé: "Nous venons de recevoir, en ce jour béni, votre serment d'allégeance, que Nous préserverons et conserverons précieusement, comme un dépôt sacré. Désormais, vous devez honorer ce serment. De Notre côté, Nous faisons également un devoir de garantir votre défense et votre sécurité et d’œuvrer sans relâche pour votre bien-être. Soyez donc, Mes chers fils, les bienvenus au sein de votre patrie. Rendons grâce au Tout-Puissant de Nous avoir comblés de ses bienfaits en rattachant le Sud de Notre pays à sa patrie Nord et en restaurant les liens de sang entre ses fils".

Lors de cette cérémonie, Feu SM Hassan II avait également procédé à la distribution d'armes aux représentants des tribus, un geste fort et symbolique de la poursuite de la lutte pour la défense de l'intégrité territoriale et l'instauration de la sécurité dans les provinces récupérées.

Peu de mois s'écoulèrent avant que ne se renouvelle la rencontre entre l'architecte de la glorieuse Marche verte et les fils de la province de Oued Eddahab à l'occasion de la visite historique effectuée par le regretté souverain à Dakhla.

Cette visite a consacré, une nouvelle fois, la parfaite symbiose entre le glorieux trône et les fils des provinces du sud. Ce lien indéfectible qui constitue le ciment de la cohésion de la nation, a mis en échec toutes les manœuvres ourdies par les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc.

Depuis, le Royaume a œuvré à la promotion économique et sociale de ses provinces du Sud, en vue de les intégrer dans le processus du développement global et durable.

Le retour historique de cette partie chère du territoire marocain à la patrie a été le résultat d’une lutte de longue haleine engagée sur plusieurs décennies par le Maroc pour parachever son indépendance et son intégrité territoriale.

La célébration de cet anniversaire est une occasion de se remémorer la haute portée de cet évènement qui incarne l’attachement indéfectible de la population de la province au Souverain et au Trône Alaouite et leur mobilisation constante pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, lors de la récupération de la ville de Tarfaya le 15 avril 1958, puis de Sidi Ifni le 30 juin 1969 et des autres parties du Sahara marocain grâce à l’épopée de la Marche Verte le 6 novembre 1975, note le communiqué.

Aujourd’hui, 43 ans après la récupération la province d'Oued Eddahab, les efforts de développement se sont poursuivis dans cette partie chère du territoire marocain, en vue de l’ériger en un véritable pôle économique.

Depuis lors, la province vit au rythme d’un processus de développement important et soutenu, marqué par la réalisation d’importantes infrastructures et de grands projets d’envergure, en vue d’asseoir une économie régionale résiliente, pourvoyeuse de richesses et d’emplois.

Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte, a également posé les jalons du processus de développement, visant à renforcer les différents aspects liés aux volets sociaux, économiques, culturels et environnementaux.

La commémoration de la récupération de la province d'Oued Eddahab est une occasion de renforcer la mobilisation pour préserver l’unité du Royaume, de se remémorer les valeurs nationales et d’aller de l’avant dans le processus d’édification et de développement économique dans les différents domaines.

Ce grand événement revêt de profondes significations, dans la mesure où le HCAR veille à transmettre ces enseignements aux générations montantes et futures, le but étant de raviver davantage l'esprit national et de consolider leur attachement à l’identité et aux constantes enracinées de la Nation.

A cet égard, la délégation régionale du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération à Dakhla-Oued Eddahab, a élaboré un programme riche et diversifié, portant sur un meeting au siège de la wilaya, au cours duquel de Ouissams royaux seront remis aux membres de la famille de la résistance et des hommages seront rendus aux autres résistants.

De même, il sera procédé à l’inauguration du projet relatif à l'extension de l’espace dédié à la mémoire de la résistance et de la libération à la commune de Bir Gandouz et à la lecture d'un communiqué au nom de la famille d’anciens résistants et membres de l’Armée de libération, en présence des membres de la résistance issus des douze régions du Royaume.

(Avec MAP)