402 millions de dirhams d’aides forfaitaires pour 68.000 salariés

L'intérim, le tourisme, la restauration et les guides touristiques

Durant les trois premiers mois de l’année 2021, des indemnités forfaitaires ont été versées à plus de 68.000 salariés dans le cadre des aides pour les secteurs sérieusement affectés par les conséquences de la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Dans le cadre des mesures exceptionnelles mises en place dans le cadre du décret-loi n°2.20.605 au profit des entreprises affiliées à la CNSS, les employés des secteurs de l’intérim, du tourisme, de la restauration et des guides touristiques en arrêt d’activité, ont profité d’aides forfaitaires durant les trois premiers mois de l’année 2021. Ainsi, la CNSS a versé 401,9 millions de dirhams (MDH), en faveur de plus de 68.000 salariés de ces secteurs.

Dans le détail, ce sont près de 8.200 salariés du secteur de l’intérim qui ont bénéficié de 49,3 MDH d’aides. Dans le secteur du tourisme, ce sont plus de 49.000 salariés qui ont été concernés par les mesures. La Caisse leur a versé le montant de 297,8 MDH. Pour ce qui est du secteur de la restauration, plus de 8.800 salariés ont reçu les aides pour un total de 4c2,2 MDH, durant les trois premiers mois de 2021. Enfin, 2.090 guides touristiques ont bénéficié de 4,1 MDH d’aides.

Indemnité mensuelle
Le secteur de la restauration est le dernier à en bénéficier. Un communiqué publié le vendredi 2 avril, par la CNSS annonce que les salariés et stagiaires ANAPEC du secteur de la restauration, dont les employeurs ont temporairement arrêté leurs activités sur décision administrative suite à la pandémie, sont éligibles aux indemnités forfaitaires financées par le fonds spécial Covid-19, dans le respect de certaines conditions. «Leurs salariés et stagiaires (ANAPEC), déclarés au titre du mois de février 2020 à la CNSS, peuvent bénéficier de l’indemnité forfaitaire financée par le fonds spécial Covid-19», lit-on dans le communiqué.

«Cette indemnité, qui couvre la période allant du 1er janvier 2021 jusqu’à la date d’expiration de la décision administrative de clôture temporaire, sera servie selon la durée d’arrêt de travail déclarée par l’employeur», poursuit la même source. «Les restaurateurs qui vérifient les conditions d’éligibilité visées au décret n°2.21.155 et qui souhaitent que leur personnel bénéficie de l’indemnité forfaitaire pour la période de janvier à mars 2021, doivent procéder à leur déclaration via le portail covid19.cnss.ma à partir d’aujourd’hui, vendredi 2 avril, jusqu’au 3 mai 2021», avait précisé le communiqué.

Ainsi, au cas où l’arrêt provisoire de travail a duré tout le mois, l’indemnité mensuelle, soit 2.000 dirhams, sera intégralement octroyée. Si l’arrêt provisoire de travail est d’un quart du mois, seuls 25% de l’indemnité mensuelle sont distribués, soit 500 dirhams. Pour respectivement la moitié ou les trois quarts du mois, la moitié ou les trois quarts de cette indemnité, soit 1.000 dirhams ou 1.500 dirhams, seront octroyés.