33 milliards de dirhams de pertes à cause du confinement

Le tourisme local, l’espoir de tout un secteur

Le conseil municipal de Marrakech et les professionnels du tourisme se sont réunis jeudi 28 mai 2020 pour discuter de la relance du secteur touristique dans la ville ocre après la pandémie de Covid-19, et ont finalement accepté de se concentrer sur la promotion du tourisme local.

La réunion visait à mettre en évidence et à discuter la situation actuelle du secteur du tourisme, à examiner et à identifier les principaux défis et à comprendre les aspirations et les attentes des professionnels de l’industrie. Les participants comprenaient des hôteliers, des restaurateurs, des guides touristiques et des directeurs d’agences de voyages. Ils ont discuté des outils et des mécanismes que la ville doit mettre en oeuvre pour atténuer les répercussions socio-économiques de la crise sanitaire sur l’activité touristique à Marrakech, première destination du Maroc pour les étrangers comme pour les locaux. A l’issue de la réunion, le président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, a déclaré à la MAP que la réunion a servi d’espace d’échange et de consultation avec les professionnels du tourisme.

Après d’intenses débats et discussions, tous les participants ont convenu que la meilleure option pour la reprise économique était de soutenir le tourisme intérieur plutôt que d’essayer d’attirer des étrangers dans la ville. Le tourisme intérieur est capable de permettre une relance soutenue et sûre du secteur à Marrakech, a relayé Belcaid. Le conseil municipal de Marrakech a suggéré aux entreprises de mettre en place des offres spéciales ciblant la classe moyenne marocaine. Le conseil s’est déclaré prêt, en collaboration avec le conseil de la région de Marrakech-Safi, à mettre en place des programmes conjoints dans le secteur du tourisme et à travailler avec les professionnels de l’industrie locale pour promouvoir la ville auprès des Marocains.

Le président du conseil a déclaré que les incitations fiscales devraient être discutées au niveau central, entre les professionnels du tourisme et les ministères concernés, y compris le ministère du Tourisme et le ministère de l’Intérieur. Le vice-président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech- Safi, Taoufiq Madih, a souligné que les principales attentes des professionnels du tourisme tournent autour de la suspension des taxes locales sur le secteur pendant au moins un an, et du soutien de la municipalité au secteur alors qu’il tente de sortir de la pandémie de Covid-19.

Mesures de soutien
Le Maroc travaille sur une stratégie de relance pour l’industrie du tourisme, l’un des principaux secteurs du Maroc qui crée des emplois et contribue à la stabilité des économies locales. Étant donné que la pandémie de Covid-19 et l’isolement à l’échelle nationale ont empêché les voyages internationaux et interurbains, le tourisme est l’un des secteurs les plus durement touchés. Le 5 mai, la ministre marocaine du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, a déclaré que 87% des hôtels au Maroc fermaient en raison de la crise.

Le secteur contribuant à environ 11% du PIB du pays, sa restauration est une priorité du gouvernement marocain. Le Conseil du gouvernement marocain a adopté le 15 mai un projet de loi 30.20 fixant des mesures de soutien au secteur du tourisme. Le 22 mai, la Fédération nationale des transports touristiques (FNTT) a dévoilé son intention d’adopter l’exigence d’un certificat d’hygiène et d’autres mesures sanitaires pour assurer la protection des clients après le verrouillage.

Quant à elle, la Confédération nationale du tourisme (CNT) a prédit en avril l’impact de la pandémie sur le secteur à «33 milliards de dirhams de pertes, 500.000 emplois perdus et 8.500 entreprises menacées». Si le Maroc ne met pas en oeuvre une stratégie efficace pour sauver le secteur, le pays pourrait perdre jusqu’à 13,85 milliards de dollars de recettes touristiques entre 2020 et 2022. La CNT prévoit que les difficultés de l’industrie se poursuivront jusqu’en décembre 2020 et que le tourisme commencera à se redresser progressivement d’ici avril 2021.


1 commentaire

  • Ben

    4 Juin 2020

    Sans touristes.... La belle vie

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger