30,1% des primo-votants sont au chômage

Une note du HCP

Près de trois primo-votants sur dix (29%) au niveau national ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation. Près de 72% d’entre eux sont des filles. En milieu rural, environ 81% de cette catégorie sont des jeunes filles.

Les primo-votants comptent 3 millions d’individus en 2021 et constituent près de 11,9% de la population marocaine en âge de voter, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Il s’agit des jeunes entre 18 et 22 ans qui auront, aux prochaines échéances électorales, atteint, pour la première fois, l’âge de voter, indique le HCP dans une note intitulée «Quelques caractéristiques des primo- votants aux élections de 2021», notant que chaque nouvelle élection est l’occasion d’un renouvellement générationnel du corps électoral.

Dans ce document publié à l’occasion des triples élections législatives, régionales et communales prévues le 8 septembre 2021, le HCP précise que parmi ces primo-votants on compterait 1,47 million de femmes (49,1%) et 1,79 million de citadins (59,7%). Selon les régions, le Grand Casablanca-Settat concentre près du cinquième (19,1%) des primo-votants, suivie de la région de Marrakech-Safi (13,6%), puis Rabat-Salé-Kénitra (13,1%) et Fès-Meknès (12,2%).

Le HCP fait savoir en outre que près de 9 primo-votants sur 10, soit 88,9% sont célibataires, 98,6% parmi les hommes et 79% parmi les femmes. Alors que la part des mariés est de l’ordre de 10,8%. Elle est de 20,3% pour les femmes, contre 1,4% pour les hommes. Selon le niveau d’instruction, un peu plus de la moitié des primo-votants (55,1%) ont le niveau secondaire (collégial avec 25,1% et qualifiant 30%), 24,5% ont le niveau supérieur, 16,2% ont le niveau primaire et 3,5% n’ont aucun niveau d’instruction.

Renouvellement générationnel
Selon l’enquête nationale sur l’emploi, au deuxième trimestre de 2021, on compterait parmi les primo-votants près de 18,9% d’actifs occupés, 18,4% des femmes au foyer et 51,6% d’élèves ou étudiants. En outre, près de trois primo-votants sur dix (29%) au niveau national ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation. Près de 72% d’entre eux sont des filles. En milieu rural, environ 81% de cette catégorie sont des jeunes filles. Le taux d’emploi des primo-votants, quant à lui, est de 18,9% (29,4% parmi les hommes, contre 8,3% parmi les femmes).

Ce taux est plus élevé en milieu rural (31,7%) qu’en milieu urbain (11,2%). Au niveau national, les primo-votants actifs occupés sont plus présents dans le secteur de «l’agriculture, forêt et pêche» avec une part de 49,8% de l’emploi de cette catégorie. Le secteur des «services» constitue le deuxième secteur pourvoyeur d’emplois avec une proportion de 29,3%, suivi de l’industrie y compris l’artisanat (10,9%) et des BTP (10,1%).

La catégorie des primo-votants reste plus touchée par le chômage, avec un taux de chômage qui atteint 30,1%, les femmes plus que les hommes, avec des taux de chômage respectifs de 35,4% et de 28,5%. Dans les villes, le taux de chômage de cette catégorie est plus que le triple que dans la campagne, avec respectivement 47% et 14%.

Articles similaires