COMMENT OCP A CONVAINCU LES INVESTISSEURS D'ACCOMPAGNER SON PROGRAMME D’INVESTISSEMENT VERT

2 milliards de dollars pour le nouveau rebond vert

Le succès sur les marche?s obligataires internationaux marque la transaction la plus importante jamais re?alise?e par OCP et son intention de soutenir son engagement envers le développement durable.


C’est un précédent qui ouvre une nouvelle brèche dans le financement de projets durables dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord. Le génat mondial de l’industrie des phosphates OCP S.A. a re?alise? un eurobond historique pour un montant record de 2 milliards de dollars qui lui servira pour mettre en oeuvre son ambitieux programme d’investissement vert 2023-2027. Cette opération réussie ouvre la voie à de futures transactions financières vertes pour les entreprises marocaines et africaines qui s’alignent sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) des bailleurs de fonds internationaux.

Le succès de cette e?mission est clairement déterminée par les conditions d’octroi de cet emprunt. D’abord, il a été accordé suivant deux tranches de maturité? (durée) de 10 et 30 ans, avec des montants respectifs de 1,25 milliard de dollars et 750 millions de dollars. Ensuite, ces maturités ont été assorties de taux attractifs de 6,75% et 7,50% respectivement. Ces conditions favorables sont la preuve irréfutable de la confiance que les investisseurs de tous bords placent dans le groupe, sa solidité financière et surtout sa vision de croissance durable. Le fait d’obtenir de longues maturités renseigne sur la cotation du groupe OCP sur les marchés internationaux. En obtenant des e?carts de rendement historiquement serre?s sur les tranches de 10 et 30 ans par rapport a? ses pre?ce?dentes transactions similaires, OCP montre sa capacite? a? optimiser ses taux de financement et a? ancrer son acce?s aux marche?s financiers mondiaux dans des conditions tre?s compe?titives. Cela te?moigne indéniablement de la confiance des investisseurs dans la vision de l’entreprise. Cette distinction renforce la position de OCP en tant qu’e?metteur de premier plan sur les marche?s obligataires.

Un jalon significatif
Le poids de OCP apparait clairement dans le résultat obtenu et qui a été marqué par une demande significative des investisseurs internationaux. Le roadshow organise? par OCP, qui a permis des rencontres approfondies avec plus de 80 investisseurs en amont de la transaction, a mis en lumie?re la qualite? du cre?dit OCP, la transparence de sa communication et la relation de confiance e?tablie avec les investisseurs. La demande importante des investisseurs internationaux a ge?ne?re? un carnet d’ordre de 6,2 milliards de dollars, soit plus de 3,1 fois la taille finale de l’ope?ration. Cette forte demande te?moigne e?galement de l’attrait de la signature OCP sur le marche? international. Ce succe?s souligne la solidite? du profil de cre?- dit d’OCP, qui occupe une place de leader sur le marche? mondial des engrais et a affiche? des performances industrielles et financie?res robustes au cours des dernie?res anne?es.

La trajectoire positive de OCP a ainsi e?te? salue?e par la toute récente de?cision de Moody’s d’attribuer une notation Baa3 Investment Grade en 2023, et par la re?vision de l’outlook par S&P de stable a? positif.

Cette e?mission marque un jalon significatif pour OCP en tant que plus grande transaction jamais re?alise?e par OCP, offrant un financement crucial pour le programme d’investissement vert de 13 milliards de dollars lance? en 2022. Cela souligne la confiance des investisseurs dans la capacite? de OCP a? re?aliser ses ambitions de croissance tout en respectant ses engagements environnementaux.


Cette ope?ration, qui confirme l’acce?s a? des sources de financement diversifie?es pour OCP, participera au financement du nouveau cycle de de?veloppement du Groupe, centre? autour de la mise en oeuvre du programme d’investissement vert 2023-2027. Ce programme vise l’atteinte d’objectifs ambitieux pour diffe?rents domaines. En ce qui concerne la production d’engrais, l’entreprise vise a? augmenter sa capacite? de production d’engrais verts a? 20 millions de tonnes par an d’ici 2027, en partant d’une capacite? actuelle de 15 millions de tonnes.

Dans le domaine de l’eau et des e?nergies renouvelables, l’entreprise adopte une position strate?gique. Elle vise a? atteindre une capacite? de production de 5 gigawatts de puissance e?lectrique renouvelable d’ici 2027 (via les e?nergies solaires et e?oliennes) pour re?pondre a? ses besoins e?nerge?tiques tout en re?duisant ses cou?ts. En paralle?le, le groupe OCP pre?voit e?galement une utilisation de 100% d’eaux non conventionnelles en 2024 (pour assurer son autonomie totale), une capacite? de dessalement d’eau de mer de 560 millions de me?tres cubes par an d’ici 2026 (le groupe alimente d’ailleurs de?ja? les villes de Safi et d’El Jadida en eau dessale?e aujourd’hui afin de contribuer a? pallier l’impact des se?cheresses re?currentes au Maroc), une utilisation de 100% d’e?nergie propre d’ici 2027, et une neutralite? carbone d’ici 2040 (Scopes 1 et 2 pour 2030 et Scope 3 pour 2040). Le programme vise à renforcer les chaînes de valeur locales sur les sites industriels et miniers du groupe. Par exemple, sur l’axe Khouribga-Jorf Lasfar, l’eau dessalée de Jorf sera transportée par oléoduc jusqu’à Khouribga et les besoins énergétiques de cet axe stratégique seront assurés par 760MW de fermes photovoltaïques. Nous visons à atteindre une capacité supplémentaire de 4 millions de tonnes d’engrais sur cet axe, en plus du développement de produits chimiques spécialisés.

Ambitieux projet
En ce qui concerne la production d’ammoniac vert, l’entreprise s’est fixee? pour objectif de produire 1 million de tonnes d’ammoniac vert par an d’ici 2027, avec l’ambition de remplacer la totalite? de l’ammoniac importe?, e?tant actuellement aujourd’hui d’environ 2 millions de tonnes par an. Pour minimiser les risques, l’entreprise exploite les e?nergies solaire, e?olienne et hydraulique pour re?duire les cou?ts et assurer une production stable. Elle met e?galement l’accent sur la recherche et le de?veloppement de la technologie d’e?lectrolyse pour soutenir la production d’hydroge?ne vert. Enfin, l’entreprise explore de nouvelles opportunite?s pour diversifier son portefeuille de produits, notamment dans le domaine des batteries au phosphate de lithium fer (LFP) et de la production de fluorure.

Ce programme d’investissement vert jouit de la confiance non seulement des investisseurs internationaux mais aussi et surtout des grands bailleurs de fonds. En effet, en février 2024, la Banque africaine de développement (BAD) et le groupe OCP ont signé trois accords de prêt d’un montant total de 188 millions de dollars dans le cadre du financement des objectifs de durabilité du groupe OCP: 150 millions de dollars de la BAD, 18 millions de dollars du Fonds climatique Canada et la BAD et 20 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres.

Beaucoup d’autres investisseurs manifestent leur volonté d’être associés à cet ambitieux projet qui apporte une réponse stratégique au stress hydrique au Maroc et une optimisation de la gestion de la ressource hydrique dans les activités industrielles de l’OCP en utilisant de l’eau de mer dessalée, de l’utilisation stricte des énergies renouvelables, de la neutralité carbone et de l’autosuffisance en ammoniac.

Articles similaires