15 morts dans les raids israéliens sur Gaza, le PJD appelle à stopper l'agression

Quinze Palestiniens morts et 55 autres blessés. C’est le bilan des raids israéliens menés vendredi, sur la bande de Gaza, révélé par le ministre palestinien de la Santé.  

D’après l'agence de presse palestinienne Wafa, l’aviation israélienne a bombardé la bande de Gaza, alors que l’artillerie a pilonné des terres agricoles et des positions dans différentes régions de la bande.

L’armée israélienne a affirmé quant à elle que 15 personnes ont été tuées dans ces raids aériens, précisant que l’opération visait le mouvement du Jihad islamique.

La présidence palestinienne a condamné "l'agression israélienne contre Gaza" et exigé son arrêt immédiat, tout en tenant "l'occupation pour responsable de la dangereuse escalade".

La présidence a également appelé la communauté internationale à contraindre Israël à mettre fin à l'agression contre le peuple palestinien partout, en particulier à Gaza, et à lui fournir une protection internationale.

De son côté, le Premier ministre palestinien Muhammad Shtayyeh a dénoncé et condamné "l'agression israélienne contre la bande de Gaza", portant à l'occupation israélienne l’entière responsabilité de cette dangereuse escalade.

"Nous exigeons de la communauté internationale qu'elle assure la protection de notre peuple et l’arrêt immédiat de l'agression israélienne contre la bande de Gaza", a-t-il souligné dans un communiqué.

Au Maroc, le Parti justice et développement (PJD, opposition islamiste) a dénnoncé, dans un communiqué de son secrétariat général, les récentes “agressions” israéliennes sur Gaza et a appelé la communauté internationale à les stopper. 

La formation de la lampe a également réitéré son “soutien” à la résistance palestinienne, et son “refus” de la normalisation avec Israël.