12 MM dhs de chiffre d'affaires attendu à l'Aid Al Adha

L'ESPOIR FAIT VIVRE…

L’Aïd Al Adha pourrait rapporter un chiffre d’affaires de plus de 12 milliards de dirhams cette année, selon le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts.

Aïd Al-Adha est la période par excellence pour les agriculteurs pour améliorer leur revenu car l’élevage du petit bétail constitue leur source principale de subsistance, en particulier au niveau des grands pâturages. Ces ressources financières contribuent à stimuler les activités économiques dans le monde rural. Les revenus importants sont la principale raison pour laquelle le ministère de l’Agriculture a décidé de maintenir les célébrations de l’Aïd al-Adha cette année, malgré la pandémie de Covid-19, explique le communiqué du département de Aziz Akhannouch.

Ainsi en 2020, l’offre (7,2 millions de têtes) dépasse de 40% la demande, estimée à 5,4 millions de têtes. La plus grande partie du chiffre d’affaires générée par la vente des moutons et autres animaux destinés à l’abattage ira au monde rural. Avec 1.440.000 de têtes, la région de Marrakech-Safi fournira la plus grande part d’ovins, devant la région de Casablanca-Settat (1.353.600 têtes) et Beni Mellal-Khénifra (1.281.600 têtes) alors que Dakhla-Oued Ed-Dahab ferme la marche avec seulement 10.000 têtes.

L’argent récolté permettra notamment aux agriculteurs de faire face aux difficultés liées à la pandémie de coronavirus mais également aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant la période de lancement de la prochaine campagne agricole. L’opération d’identification prendra fin le 15 juillet 2020 avec plus de 8 millions de têtes identifiées attendues. En outre, les services vétérinaires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) ont enregistré 242.000 unités d’élevage et d’engraissement des ovins et des caprins.

Comme pour les deux dernières années, les moutons étiquetés sont reconnaissables grâce à une boucle d’oreille en plastique qui porte un numéro de série unique pour chaque animal, en plus de la date à laquelle il a été étiqueté. L’opération de marquage a commencé le 22 avril et devrait se terminer le 15 juillet, après l’identification de plus de huit millions de moutons éligibles à la vente cette année.

Le ministère a mis en oeuvre l’opération d’identification et d’étiquetage des moutons en 2017 après que des centaines de milliers de familles marocaines aient découvert que la viande de leurs moutons était pourrie en raison d’une vaccination inadéquate. En plus d’identifier le bétail, l’ONSSA surveille les aliments, les médicaments et les vaccins utilisés dans les fermes marocaines, ainsi que les eaux données aux animaux.

L’ONSSA surveillera également le transport du bétail entre les fermes et les marchés, pour s’assurer que toutes les mesures de sécurité sanitaire nécessaires sont en place. Pendant la fête, l’Office mobilisera également 300 vétérinaires et techniciens, et mettra en place un centre d’appels pour répondre aux demandes des citoyens.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger