114 millions d'euros prêtés par la BAD au Maroc

Un financement de plus pour l'agriculture

Agriculture, santé, routes, développement d’infrastructures, éducation, la BAD apporte un soutien total au Maroc. Le dernier prêt de 114 millions d’euros vise à moderniser les techniques agricoles pour améliorer les performances de ce secteur vulnérable.

Un accord de financement d’un montant de 114 millions d’euros (soit environ 1,2 milliards de dirhams), au profit du programme d’appui au développement inclusif et durable des zones agricoles et rurales, a été signé, mardi 23 novembre 2021, entre le Maroc et la Banque africaine de développement.

Cet accord stratégique a été paraphé par le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaa, et le représentant résident du bureau national de la Banque africaine de développement à Rabat, Achraf Tarsim, en présence du ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, Mohamed Sadiki.

Ce programme, qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole baptisée «Génération Green 2020-2030», a pour objectif d’appuyer la petite et moyenne hydraulique sur une soixantaine de périmètres avec la prise en compte de l’élément humain à travers le renforcement des capacités des acteurs, la promotion de l’emploi et le conseil agricole.

Les deux hauts responsables marocains se félicitent du niveau et de la qualité des relations de coopération entre le Maroc et la BAD et pour l’appui précieux et constant que cette grande institution financière africaine apporte au Maroc pour la mise en oeuvre des réformes structurelles essentielles. A l’issue de cette signature, le ministre et le représentant de la BAD ont réaffirmé leur volonté d’oeuvrer davantage au renforcement de cette coopération exemplaire.

Retour à la croissance
La BAD a joué un rôle essentiel dans le soutien apporté à des millions d’Africains, affectés par les conséquences de la pandémie de Covid-19 en 2020. La pandémie a entraîné un doublement des déficits budgétaires et une forte augmentation de la dette, réduisant la capacité des pays africains à investir dans la relance économique, mais la BAD a réagi rapidement, mettant en place une facilité de réponse au Covid-19, qui a fourni 3,6 milliards de dollars de soutien budgétaire d’urgence aux pays, dont le Maroc. Ces fonds ont été affectés à des secteurs essentiels tels que la santé, la protection sociale et l’assistance économique, ce qui a permis de venir en aide à 12,3 millions de ménages vulnérables dans 31 pays du continent.

Avec l’aide de cette banque engagée pour le développement de l’Afrique, le Maroc a pu moderniser ses infrastructures de santé pour une meilleure prise en charge des patients. Grâce au programme «Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine», le soutien de la banque pour la sécurité alimentaire et le développement agricole a touché 11 millions d’agriculteurs dans 28 pays et permis de réduire les importations alimentaires de 814 millions de dollars sur le continent. Alors que les pays africains amorcent un retour à la croissance après la pandémie, la priorité de la banque pour 2022 sera d’aider les pays d’Afrique à identifier les mesures politiques et les investissements adéquats pour parvenir à une croissance économique inclusive et durable.