CGAM Hssabe 970X250

11,3 milliards de dirhams pour créer de l’emploi

34 projets validés par la commission des investissements

Ces projets ont vu le jour dans le cadre de la mise en oeuvre de grands projets dans les secteurs de l’industrie, de l’éducation et de l’enseignement supérieur et du tourisme et loisirs.

La Commission des investissements qui s’est réunie, le mercredi 17 février 2021, sous la présidence du chef du gouvernement Saad-Eddine El Otmani, a examiné et approuvé 34 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant global de 11,3 MMDH, annonce un communiqué diffusé à l’occasion. Ces projets permettront la création de 3.500 emplois directs et 5.819 emplois indirects.

En effet, selon le communiqué, la répartition sectorielle des emplois prévus par les 34 projets validés fait ressortir le secteur du tourisme et loisirs comme principal pourvoyeur d’emplois, avec la promesse de création de 1.365 emplois directs. Quant au secteur de l’industrie, il se place à la 2ème position avec 1.217 emplois à créer; soit près de 35% des emplois prévus, malgré un montant d’investissement plus faible que ceux des autres secteurs.

Le secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur arrive en 3ème position, avec 660 emplois à créer, près de 19% des emplois projetés. En ce qui concerne la répartition régionale des emplois à créer, il en ressort que la région de Rabat-Salé-Kénitra concentre 1.180 des emplois directs projetés. Elle est suivie de la région de l’Oriental avec 796 emplois directs. La région de Casablanca-Settat, elle, occupe la troisième position avec 791 emplois projetés.

Joint-ventures
Quant à la répartition des investissements par secteur, elle fait ressortir le secteur du tourisme et loisirs en première position avec 3,29 MMDH, soit plus de 29% des investissements projetés. Suivi par le secteur du transport et de l’infrastructure avec 2,47 MMDH, soit 22% des investissements projetés. Vient en troisième lieu le secteur de l’éducation et de l’enseignement supérieur avec 2,27 MMDH, soit plus de 20% des investissements projetés. La quatrième position est occupée par le secteur des énergies renouvelables et du dessalement d’eau de mer avec 2 MMDH. Enfin, le secteur de l’industrie arrive en cinquième position avec des projets totalisant un investissement de plus de 1,25 MMDH.

Au niveau territorial, 34% des investissements sont prévus au niveau de la région de Casablanca-Settat avec 3,84 MMDH, soit 34% des investissements projetés. Suivie de la région de Rabat-Salé-Kénitra, avec des projets d’investissement de l’ordre de 3,39 MMDH, soit 30% des investissements projetés. La région de Dakhla-Oued Eddahab arrive en troisième place avec des projets d’investissements totalisant 2 MMDH, soit près de 18% des investissements projetés. Par origine des capitaux investis, il s’avère, enfin, que les projets à capitaux marocains représentent la majeure partie des investissements projetés, soit près de 66% ou 7,45 MMDH.

Ce qui montre encore une fois que l’essentiel de l’investissement est réalisé localement. Les capitaux étrangers, essentiellement sous forme de joint-ventures, notamment entre le Maroc et la France, n’arrivent qu’en deuxième position avec des investissements de l’ordre de 2 MMDH, soit plus de 17% du montant d’investissement global approuvé par cette commission. Quant aux autres investissements étrangers, ils proviennent principalement des Emirats arabes unis , avec 1,44 MMDH.