10.000 hectares d'arganier à planter à l'horizon 2022

Dans le cadre de la nouvelle campagne agricole, le ministre de l’agriculture et des pêches maritimes, Aziz Akhannouch, a procédé, mardi 23 février 2021, au lancement des premières plantations de l’arganier en verger à partir des nouvelles variétés sur une superficie de 406 hectares au niveau de la région Chtouka Ait Baha, dans la banlieue d’Agadir.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme global de développement de l’arganier sur une superficie de 10.000 hectares à l’horizon 2022, lancé par S.M. le Roi en février 2020. D’un coût global de 10 millions de dirhams, ce projet étalé sur la période 2021-2023, devrait profiter à 89 bénéficiaires, dont 19 femmes et 11 jeunes. Il devrait permettre d’améliorer le revenu des bénéficiaires pour atteindre près de 24.000 dirhams par hectare et de créer près de 20.300 journées de travail par an.

Ce projet permettra le développement de la culture de l’arganier agricole, le renforcement de l’organisation professionnelle des producteurs de la filière et la conservation des sols et la protection contre l’érosion et l’ensablement. Il permettra d’atteindre un rendement en fruit d’arganier de 6 tonnes par hectare en année de croisière et une augmentation de la production de la province de 2.436 tonnes par an.

Pour Aziz Akhannouch, le programme de recherche sur l’arganier vise la sélection et la création de génotypes performants en terme de production et de qualité de l’huile, la mise au point de techniques de multiplication conformes et en masse de l’arganier et l’optimisation des techniques de production de l’arganier.

Les travaux de recherche menés par l’INRA sur l’arganier permettent aujourd’hui d’atteindre une avancée considérable en matière d’amélioration génétique et d’amélioration de la conduite technique de l’arganier.

En effet, 6 nouvelles variétés d’arganier ont été développées et inscrites au catalogue officiel. D’autres variétés, dont une variété pollinisatrice performante, sont en cours d’inscription. Les nouvelles variétés développées permettent des performances agronomiques de rendement et de qualité, notamment pour les huiles d’argan.