Campagne de vaccination au Maroc: Les SDF et les sans-papiers bientôt concernés

Des opérations de recensement devraient être menées prochainement par les autorités compétentes, en collaboration avec les associations qui s’activent dans le soutien et la prise en charge des SDF et des sans-papiers.

Les personnes sans domicile fixe (SDF), les sans-abris et les sans-papiers seront bientôt intégrées dans la campagne de vaccination. C’est le Dr. Moulay Said Afif, membre du comité scientifique et technique de la vaccination et président de la Fédération nationale de la Santé, qui nous l’a révélé lors d’un entretien. «Le roi Mohammed VI a donné ses hautes instructions pour que toutes les personnes de plus de 12 ans soient prises en compte dans la campagne de vaccination.

Cette catégorie, partie intégrante de la population marocaine, ne saurait donc être exclue. Les autorités compétentes y travaillent actuellement», nous affirme-t-il. Bien évidemment, la mise en place d’une telle opération nécessite d’importants moyens logistiques pour identifier et localiser cette frange dans toutes les régions du Royaume. Ce qui est loin d’être une tâche facile. «Les personnes disposant de cartes nationales seront facilement identifiées, contrairement aux sans-papiers, dont le recensement risque d’être très difficile», reconnait-il.

Pas de contaminations chez les SDF
Ces opérations de recensement devraient être menées prochainement par le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Santé, en collaboration avec les associations qui s’activent depuis plusieurs années dans le soutien et la prise en charge des SDF et des sans-papiers. Jood en fait partie. Elle organise des randonnées nocturnes dans des quartiers à Casablanca pour les assister et s’enquérir de leur situation sanitaire.

«Depuis le début de la pandémie, nous avons attiré l’attention des autorités sur la situation des sans-abris. Nous avons toujours collaboré avec le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur dans leur prise en charge, notamment dans les centres d’accueil, et nous sommes disposés à les accompagner dans leur programme de recensement », nous confie sa présidente et fondatrice, Hind Laidi. Son association dispose d’outils qui pourraient faciliter le recensement de cette population éparpillée dans plusieurs coins du pays, notamment son camion-douche muni d’une machine à reconnaissance digitale liée à un logiciel de recensement.

«Ce dispositif nous avait permis de constater, lors d’un recensement effectué en février 2020, que 83% des SDF de la région de Casablanca étaient des sans-papiers, dont 9% âgés entre 12 et 17 ans», révèle-t-elle.

D’après Hind Laidi, ses équipes n’ont pas remarqué des cas de Covid-19 chez cette catégorie durant leurs activités. «Durant nos tournées, nous n’avons pas constaté de contaminations chez cette population. Le fait que ces personnes soient restées pendant très longtemps dans des zones insalubres a peut-être renforcé leur immunité contre le virus», estime-t-elle.