Rapport annuel de l'Office des Changes sur le commerce extérieur du Maroc: les phosphates premier exportateur


Dans son rapport annuel 2022 sur le commerce extérieur du Maroc, rendu public récemment, l'Office des changes souligne que les transactions commerciales du Maroc avec le reste du monde se sont établies à 1.166 milliards de dirhams (MMDH) en 2022, en progression de 35,9% par rapport à 2021. Alors que
les produits énergétiques ont enregistré un déficit record de 148,9 MMDH, en aggravation de 77,4 MMDH par rapport à 2021.  
A tout seigneur tout honneur, ce sont les phosphates et dérivés deviennent le premier secteur exportateur, avec un total de 115,5 MMDH en 2022, en croissance de 43,9% par rapport à 2021.
Les engrais naturels et chimiques ont figuré en tête des produits exportés (18,5%), devant les voitures de tourisme (12,4%), les fils, câbles et autres conducteurs isolés pour l'électricité (8,7%), les vêtements confectionnés (6,4%), l'acide phosphorique (5,3%), des parties d'avions et d'autres véhicules aériens ou spatiaux (3,2%) et les phosphates (3,1%).
Pour ce qui est des partenaires commerciaux du Royaume, les échanges avec l'Europe se chiffrent à 685,8 MMDH en 2022 contre 543,8 MMDH, soit une augmentation de 26,1% ou +141,9 MMDH. Alors que les échanges du Maroc avec l'Asie ont enregistré une croissance de 59% en 2022, leur part dans le total des échanges est passée de 18,9% en 2021 à 22,1% en 2022, selon l’office des changes. Quant aux échanges avec l'Amérique, ils se sont inscrits en hausse de 51,2% durant l'année écoulée, alors que les échanges avec l'Afrique ont continué leur hausse entamée en 2021 (+39,9%). Par ailleurs, les échanges avec l'Océanie restent limités et représentent 0,3% des échanges du Maroc, accusant une baisse de 464 millions de dirhams (MDH).
Selon le rapport, le Maroc a présenté un déficit commercial vis-à-vis de l'Europe, de l’Asie et de l’Amérique en 2022. La hausse des importations excède celle des exportations.


 

N. J.

Articles similaires