Dépêche
Accueil » Culture » Voyage dans l’histoire du Maroc médiéval

Voyage dans l’histoire du Maroc médiéval

Le Prince Moulay Rachid, lors de l’inauguration de l’exposition “Le Maroc médiéval”.

Le Prince Moulay Rachid, lors de l’inauguration de l’exposition “Le Maroc médiéval”.

[quote font= »1″]PATRIMOINE. Le Musée Mohammed VI d’Art contemporain et moderne abrite actuellement la grande exposition “Le Maroc Médiéval. Un empire entre l’Afrique et l’Espagne”. inaugurée par le Prince Moulay Rachid, elle est aujourd’hui visible à la capitale du royaume jusqu’au 3 juin 2015.[/quote] Un voyage fantastique dans les méandres de l’histoire du Maroc médiéval, voilà ce que propose, en beauté, l’exposition intitulée “Le Maroc médiéval. Un empire entre l’Afrique et l’Espagne”. Cet événement, inauguré par le Prince Moulay Rachid, se déroule actuellement au musée Mohammed VI d’Art contemporain et moderne, à Rabat, jusqu’au 3 juin 2015.
Après avoir élu domicile au Musée du Louvre, à Paris, du 17 octobre 2014 au 19 janvier 2015, l’exposition fait aujourd’hui le bonheur des Marocain en donnant à voir, à relire et surtout à comprendre la période du XIème au XVème siècles, qui constitue l’âge d’or de l’Occident islamique. «L’histoire ouvre la voie à une meilleure compréhension du présent.
C’est dans cet esprit qu’il convient de comprendre cette louable initiative d’une exposition sur «Le Maroc médiéval. Un empire entre l’Afrique et l’Espagne», qui relate le récit d’une vocation, celle de l’attachement indéfectible d’un pays à ses valeurs, et offre au visiteur de s’immerger dans les profondeurs du Maroc médiéval», nous apprend Bahija Simo, directrice des Archives royales du Maroc. Aussi, à travers les 300 oeuvres qui s’offrent généreusement au regard des visiteurs, cette exposition d’envergure, organisée par le musée du Louvre et la Fondation nationale des musées du Maroc, permet de revenir sur les traces d’une civilisation qui était à son apogée. Décor architectural, textile, céramique ou encore calligraphie, sont autant de domaines où le génie des artisans et artistes s’est illustré.

Vestiges somptueux
«Des oeuvres exceptionnelles, dont certaines provenant des grandes mosquées du royaume, rejoignent pour quelque temps l’écrin du palais du Louvre. De nombreux pays, comme le Mali, la Mauritanie, l’Espagne, Israël, ont accepté par leurs prêts de contribuer à ce voyage unique dans ce Maroc médiéval avec beaucoup de conviction et de générosité», renchérit Jean-Luc Martinez, président directeur du musée du Louvre.
Des Idrissides (fin VIIIe siècle-milieu Xe siècle), aux Mérinides (1269-1465), en passant par les Almoravides (1049- 1147) et les Almohades (1147-1269), les dynasties se sont suivies en nous livrant, tour à tour, des vestiges somptueux, témoins d’une modernité, avant l’heure.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !