groupe crédit agricole du maroc
Dépêche
groupe crédit agricole du maroc
Accueil » Auto & Moto » La voiture électrique, d’une solution alternative à un marché très porteur

La voiture électrique, d’une solution alternative à un marché très porteur

Le Maroc accueille aujourd’hui dans ses terres, un 3ème constructeur automobile. Après Renault et PSA, le géant chinois BYD succombe lui aussi aux avantages et infrastructures proposés par la pays.

Ce constructeur, qui est l’un des pionniers du monde de l’automobile électrique, compte à travers cet investissement, faire croître sa part d’un marché mondial, de plus en plus important et concurrentiel. Alors que la voiture électrique avait fait ses premiers pas aux Etats-Unis, suite au choc pétrolier de 1973, avec le modèle le plus célèbre, la CityCar. Apparue en 1974, aux performances très limitées, avec un 50km/h comme vitesse de pointe et à peine 64 kms d’autonomie. Celle-ci ne connaît pas de succès, et se fait oublier juste après la baisse du prix du pétrole.

Ce n’est que vers 1976, que l’«Electric and Hybrid Vehicle Research, Development, and Demonstration Act» a été lancé lors du Congrès américain en 1976, en vue de mouvoir la recherche et développer de nouvelles batteries pour de futures voitures électriques. D’autres restrictions et normes antipollution ont suivi, notamment le Zero Emission Vehicule (ZEV) imposé sur les constructeurs américains à la fin des années 90, ou encore la norme Euro 1, qui atteint aujourd’hui sa 6ème version.

Des utilisations différentes
Après toutes ces normes et restrictions, les catalogues des grands constructeurs mondiaux intègrent au moins un modèle électrique, comparable aux modèles ordinaires (à motorisation thermique), en termes de performances, d’endurance, de confort ou encore de designs. Il est certain que l’apparition des modèles Tesla à partir de 2008, a pu enclencher un effet de mode. Étant inaccessibles à une majorité de clients, d’autres constructeurs principalement européens et asiatiques proposent une large gamme de véhicules, à utilisations différentes et à des prix bien plus abordables. Nous retrouvons jusqu’à présent 5 modèles électriques chez Renault, 4 modèles chez Audi, Citroën et Nissan ou encore 2 autres modèles chez BMW.

Malgré cette offre relativement large, les ventes au niveau du marché national restent très timides. Cela dépend peut être de la question environnementale qui ne pose toujours pas de soucis chez le consommateur marocain, ou encore aux dispositifs nécessaires pour l’utilisation correcte de ces véhicules silencieux (bornes électriques, assurances adaptés…)

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !