Dépêche
Accueil » A la une » La vague de froid en Europe fait plus de 50 morts depuis la fin de la semaine dernière

La vague de froid en Europe fait plus de 50 morts depuis la fin de la semaine dernière

 © Ph : DR

La vague de froid qui touche l’Europe depuis la fin de la semaine dernière, avec des températures polaires qui devraient toutefois s’adoucir dans les prochains jours, a fait au moins 50 morts. Seize personnes sont mortes de froid, en Pologne où les températures sont restées en dessous de -20°C dans certaines régions, a annoncé mardi le Centre gouvernemental de sécurité nationale (RCB).

Dix autres personnes sont déjà décédées vendredi et samedi dans le pays. Selon les prévisions météorologiques, les températures s’annoncent légèrement plus clémentes dans les jours qui viennent en Pologne, mais doivent rester bien en dessous de zéro. En Roumanie, « six décès en raison d’hypothermies » ont été décomptés au niveau national en six jours, a annoncé le ministère de la Santé dans son premier bilan officiel.

L’ensemble du territoire était placé en alerte « températures glaciales » mardi. Le thermomètre est descendu jusqu’à -32°C dans le centre du pays, et le froid a conduit à la fermeture d’écoles à Bucarest et dans le département de Constanta (sud-est).

La navigation sur le Danube a par ailleurs été suspendue mardi jusqu’à nouvel ordre à cause des morceaux de glace qui se sont formées sur le fleuve. Les ports sur la mer Noire ont par ailleurs été fermés mardi à cause des forts vents.

En République tchèque, la vague de froid a fait au moins six morts depuis vendredi, pour la plupart des sans-abri, ont annoncé les autorité. Quatre d’entre eux sont morts dans la capitale Prague, où les températures sont descendues à -15°C,et deux autres, dont un Slovaque, à Brno et Karvina, dans l’est du pays.

En Italie deux nouveaux décès ont été annoncés par la presse, un homme de 82 ans retrouvé mort dans sa maison dépourvue de chauffage près de Brindisi (sud) et un homme de 78 ans mort d’une chute à cause d’un malaise dû au froid.

Sept personnes, dont cinq sans-abri, sont décédées pendant le week-end en Italie où les écoles de nombreuses zones sont restées fermées lundi à cause de la neige ou du verglas, en particulier dans les montagnes des Abruzzes (centre), mais aussi dans les Pouilles et en Calabre (sud) ou encore autour de Palerme.

En Grèce, dans le camps de Moria, « plus de 2.500 personnes vivent sous la tente, sans eau chaude ni chauffage, y compris des enfants, des femmes et des personnes handicapées », a affirmé Apostolos Veïzis, un responsable de l’ONG Médecins sans Frontières, sur la radio Vima.

Au Belarus, deux personnes sont mortes de froid dimanche. Le thermomètre, après avoir chuté à -30°C pendant le week-end, devait remonter à -15°C lundi.

Deux autres personnes sont mortes d’hypothermie depuis le début de l’année à Moscou où la température était de -25 degrés lundi.

En Turquie, un épais manteau de neige recouvrait Istanbul pour la quatrième journée consécutive, provoquant l’annulation de centaines de vols et plongeant dans le désarroi des milliers de voyageurs.

Dans les Balkans, les températures sont descendues jusqu’à -28°C ce week-end en Macédoine et un sans-abri de 68 ans a été découvert mort dans un quartier de la capitale, Skopje.

En Serbie, la température la plus basse a été enregistrée dimanche dans la ville de Sjenica, dans le sud-ouest, avec -33°C, et la navigation sur le Danube et la Sava a été interrompue.

Cette vague de froid a provoqué de nombreux accidents de la route comme en France, où quatre ressortissants portugais ont été tués et une vingtaine blessés dans un accident de car dimanche.

A propos de MAP Info

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

 
NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !