Dépêche
Accueil » Société » Une étude américaine met en cause le fabricant de meubles en kit, Ikea

Une étude américaine met en cause le fabricant de meubles en kit, Ikea

ikea

© Photo : DR

Le géant suédois, ennemi des couples

CONSOMMATION. Selon  une étude publiée,  mardi 5 mai 2015, dans  le “Wall Street Journal”,  l’achat et l’assemblage  des meubles Ikea  soumettent les époux à  rude épreuve.

Les sorties en couple qui virent  au cauchemar, ce n’est pas  ce qui manque dans les “programmes”  des époux du  monde entier. Mais sur la longue  liste, noire, des raisons qui sèment  la discorde, il en est une qui est particulièrement  périlleuse. Aller acheter  des meubles chez Ikea, l’entreprise  suédoise du mobilier prêt-à-poser  ou à monter en kit, pourrait être une sortie de tous les dangers. C’est,  du moins, ce que nous apprend une  étude, publiée mardi 5 mai 2015 par  le très sérieux Wall Street Journal. Le  quotidien américain affirme en substance  que faire ses emplettes à Ikea  est régulièrement source de conflit  pour les couples… Et peut même les  pousser au “clash” ultime.

Les conflits latents
Au Maroc, le géant suédois ouvrira  son premier magasin à Zenata, fin  2015. Les couples marocains doiventils  s’en alarmer? Selon la thérapeute  américaine Ramani Durvasula, qui est  à l’initiative de cette étude, la raison  de cette discorde serait la volonté  de chacun des deux époux d’avoir le  dernier mot concernant le meuble  à acheter. Du coup, le simple acte  d’achat se transforme en démonstration  de force où chacun campe sur ses  positions et refuse de céder d’un cran sur ses convictions. Si, par exemple,  Mohamed choisit une armoire parce  qu’il estime prioritaire de l’acheter  et que Aïcha préfère plutôt acquérir  une salle à manger parce qu’elle  pense qu’elle ne peut continuer à  servir les repas dans le séjour, la  guerre risque d’éclater.
Ou encore s’ils n’arrivent pas à se  mettre d’accord sur la couleur de  l’objet à acheter et que chacun  refuse de céder parce qu’estimant  qu’il passe son temps à céder sur  des choses plus sérieuses…Là, on  comprend que ces réactions, parfois  excessives, au vu de la futilité  du problème, cachent bien de ressentiments  refoulés. Dans cette  étape du conflit, aussi bien l’homme  que la femme peuvent y laisser  des plumes. Mais là où l’homme  est particulièrement dans la ligne  de mire de sa femme, c’est quand  vient le moment de l’assemblage du  meuble acheté.

Encore en froid suite à la dispute  du magasin, le mari est mis à rude  épreuve. La séance de bricolage, qui  se transforme en séance de torture,  lui paraît interminable. Voulant bien  faire et surtout faire vite, monsieur  cafouille, s’emmêle les pinceaux  et finit par perdre tous ses moyens.  Dans son coin, sa femme, qui l’observe  avec délectation, se réjouit se  son calvaire. Elle fait tout pour lui  faire sentir ce petit échec comme  une honte, un naufrage de plus…  Finalement, on se dit que, peut-être  qu’il y a du bon à ce que les Marocains  ne soient pas bons bricoleurs.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !