Dépêche
Accueil » Sports » Une délégation israélienne a participé au World Judo Masters Mohammed VI

Une délégation israélienne a participé au World Judo Masters Mohammed VI

La délégation israélienne de Judo au Maroc.

La délégation israélienne de Judo au Maroc.

Les Marocains s’opposent à la “normalisation”

Compétition. La polémique sur la participation de judokas  israéliens au World Judo Masters, à Rabat, a focalisé l’attention  plus que les résultats de cette compétition.

Le sport au goût de la politique.  C’est ce qui a marqué la  5e édition du World Judo Masters  Mohammed VI, disputée  le week-end du 23 et 24 mai 2015,  au Palais des sports du complexe  sportif Prince Moulay Abdellah de  Rabat. Et pour cause, la participation  d’une délégation israélienne à cette  compétition.

En effet, bien avant le début de la  compétition, la polémique s’était  logiquement déclenchée, avec  comme mot d’ordre, la lutte contre  « la normalisation avec l’Etat hébreu,  même sur le plan sportif.  Le feuilleton a été entamé mardi 19  mai 2015, avec l’arrivée de l’équipe  israélienne à l’aéroport Mohammed  V de Casablanca, où ils ont été « bloqués  » pendant huit heures selon la  presse israélienne. Cette dernière  affirme que les onze membres de la  délégation israélienne à ce tournoi,  qualificatif pour les Jeux olympiques  2016, ont été finalement libérés suite  à des « pressions » de la Fédération  internationale de judo sur les organisateurs  marocains, Selon le site d’information  Ynetnews, les passeports  des participants israéliens auraient  été confisqués par les autorités marocaines,  ajoutant que ces dernières  «ont refusé d’accorder l’autorisation  à un garde de sécurité israélien armé  d’accompagner ».

Protection totale
Le même site a précisé que les autorités  marocaines auraient justifié  l’attente de la délégation israélienne  à l’aéroport par un problème de visa,  avant de «changer d’explication  quelques heures plus tard en disant  que qu’un pistolet avait été retrouvé  dans les affaires d’un membre de  la délégation», explique la même  source.

Par ailleurs, la chaine israélienne i24  a révélé que les services israéliens de  la Sécurité intérieure (Shin Bet) ont  appelé les membres de la délégation  à ne pas afficher leur nationalité,  alors que la partie marocaine aurait  garantit la protection totale de la  délégation, ajoute la même source.  Les « ennuis » des judokas ne s’arrêtaient  pas. Une fois la compétition  lancée, ils ont indiqué être victimes  de menaces de mort et des chants  pro-palestiniens durant toute la  compétition, lancés par le public  marocain.

  Ignorant, peut être, la place primordiale  qu’occupe la question  palestinienne pour le peuple marocain,  Yarden Gerbi, un des sept judokas  israéliens ayant participé au  Judo Master de Rabat, exprimait  sa « déception » sur sa page sur le  réseau social Facebook.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !