Dépêche
Accueil » High Tech » Les tycoons de l’Internet ludique sont arrivés

Les tycoons de l’Internet ludique sont arrivés

L’agence O2M digital veut se faire une place

Dans une autre vie, Oussama Abercha et Mehdi Rhazi feraient leurs armes dans un journal de la place. Au détour d’une conférence de presse, ils auraient peut-être croisé Mouhcine El Masghouni flanqué du classique dossier destinés aux journalistes. Les trois acolytes, diplômés en journalisme pour les deux premiers et expert ès-communication pour le troisième, ont cependant choisi d’épouser la voie plus périlleuse du “digital”. Entendre pour les profanes: l’entreprenariat numérique. “Le web, ce n’est pas l’avenir, c’est déjà le présent”, assure Abercha.

Dans l’espace de coworking TechVerse, comme on appelle ces plateaux de bureau d’un genre nouveau où sont incubées certaines des startups les plus en vue du moment, des jeunes surtout mais aussi des moins jeunes tapent fiévreusement sur leurs claviers. De temps à autre, l’un d’eux se lève pour aller fumer une cigarette au balcon. Techverse se trouve au cinquième étage d’un des fameux vieux immeubles art déco de la capitale, Rabat, plus précisément dans le quartier de Hassan.

Le secret d’une réussite
A l’extérieur, personne ne soupçonnerait presque l’existence d’un tel endroit où la novlangue d’usage donnerait la migraine jusqu’au dernier suiveur des tendances du web. On y parle “stratégie digitale”, “inbound marketing”, “création de contenu”. Une terminologie qui n’a plus de secret pour les fondateurs de l’agence O2M Digital (pour Oussama, Mehdi et Mouhcine). “Dans le monde connecté où nous vivons, vous n’avez pas le droit d’être dépassé”, avance Abercha.

Le joujou de O2M s’appelle moustacho.com. “Un nom qui nous veut absolument rien dire”, reconnaît, hilare, El Masghouni. Pour autant, ne prenez pas ce site web à la légère. Misant sur des contenus ludiques et pouvant faire le buzz, il est à l’heure actuelle le deuxième site francophone d’actualité le plus visité au Maroc. Mais plus pour longtemps, escomptent bien nos trois mousquetaires.

D’ici le 31 mars 2017, ils tablent sur un million de visiteurs uniques, c’est-à-dire de personnes qui surfent sur leur site, contre quelque 500.000 actuellement. Au mercredi 8 mars 2017, ils en étaient déjà à 150.000 visites. “Je pense que moustacho.com a su trouver son public, analyse Abercha. Bien sûr, cela a pris du temps. Nous soufflons cette année 2017 notre deuxième bougie. La grande leçon du web à mon avis c’est qu’il faut d’abord chercher à répondre aux attentes du public au lieu de vouloir lui imposer une offre qu’on juge plus “noble”, si j’ose dire. C’est cela, du reste, le secret de notre réussite, je pense.”  Bientôt, le succès de moustacho.com pourrait être répliqué dans le reste du Maghreb.

O2M est en train de préparer des sites taillés sur mesure pour l’Algérie et la Tunisie. L’agence devrait reprendre le nom de Moustacho en changeant seulement de terminaison (moustacho.dz et moustacho.tn pour respectivement les deux pays maghrébins). “Une des seules contraintes qu’on pourrait rencontrer c’est par rapport à la faiblesse des marchés algérien et tunisien mais au vu des études préalables que nous avons faites je pense qu’il y a largement de quoi nous faire une place”, estime El Masghouni. Les médias classiques n’ont qu’à bien se tenir.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !