Dépêche
Accueil » A la une » Turquie: trois policiers tués dans un nouvel attentat dans le Sud-est

Turquie: trois policiers tués dans un nouvel attentat dans le Sud-est

© ph : DR

Trois policiers ont été tué et trois autres blessés dans un attentat perpétré lundi contre la police à Diyarbakir (sud-est de la Turquie), selon un nouveau bilan.

Une explosion a été déclenchée à distance au passage d’un véhicule de police près du campus de l’université de Dicle, située à Sur, un district historique de Diyarbakir majoritairement peuplée de kurdes et qui a été le théâtre de violents affrontements armés entre les forces de l’ordre et les rebelles du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) durant quatre mois.

Le district a été fortement endommagé lors de ces opérations sécuritaires menées, entre décembre 2015 et mars 2016, par les forces turques pour nettoyer la province des membres de la guérilla.

Un double attentat à la voiture piégée et au kamikaze, le 10 décembre dernier devant le stade de football de Besiktas à Istanbul, avait fait 45 morts dont 37 policiers. Une semaine plus tard, un attentat à la voiture piégée visant un autobus public transportant des militaires dans la province de Kayseri (centre) avait tué 14 soldats.

Ces attentats ont été revendiqués par les « Faucons de la liberté du Kurdistan » (TAK), groupe dissident du mouvement rebelle du PKK.

Plus de 8.000 rebelles ont été tués ou capturés, depuis juillet 2015, à l’intérieur du pays et dans les raids aériens de l’aviation turque dans le nord de l’Irak et plus de 800 membres des forces de sécurité (soldats, policiers et gardiens de village) ont été tués dans les accrochages et attaques du PKK ainsi que plus de 300 civils.

Ankara avait initié en automne 2012 un processus de réconciliation avec le PKK pour mettre fin au conflit armé de trois décennies ayant fait plus de 40.000 tués. Mais deux ans et demi plus tard, ce processus a volé en éclats avec la reprise des attaques contre les forces de sécurité après l’attentat-suicide de Suruç, le 20 juillet 2015, qui avait fait 34 tués parmi des sympathisants du mouvement kurde.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !