Dépêche
Accueil » A la une » Turquie: Merkel reçue par Erdogan en pleines tensions

Turquie: Merkel reçue par Erdogan en pleines tensions

Angela Merkel et le président Recep Tayyip Erdogan – © ph:AFP

La chancelière allemande Angela Merkel est arrivée jeudi en Turquie pour sa première visite depuis le putsch manqué, dans un contexte de vives tensions entre Berlin et Ankara, partenaire clé de l’Union européenne sur le dossier migratoire.

Mme Merkel doit être reçue dans la capitale turque par le président Recep Tayyip Erdogan en début d’après-midi, puis par le Premier ministre Binali Yildirim, avant de rencontrer des représentants de partis d’opposition.

Outre le pacte UE-Ankara sur les migrants, Mme Merkel et les dirigeants turcs doivent s’entretenir de la lutte antiterroriste, de Chypre et des relations turco-européennes, selon un communiqué des services du Premier ministre turc.

Les rapports entre Ankara et Berlin, deux piliers de l’Otan, se sont sensiblement dégradés depuis la tentative de coup d’Etat visant à renverser M. Erdogan en juillet, qui a été suivie de purges dont l’ampleur suscite l’inquiétude en Europe.

Les dirigeants allemands ont à plusieurs reprises appelé les autorités turques à respecter l’état de droit. Plus de 43.000 personnes ont été incarcérées et plus de 100.000 suspendues ou limogées depuis le 15 juillet.

Les Turcs, eux, accusent l’Allemagne d’héberger des « terroristes », affirmant que Berlin refuse d’extrader des putschistes présumés et des membres d’organisations interdites par Ankara comme le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ou des groupes d’extrême gauche.

L’Allemagne est « un pays qui a ouvert grand les bras à tous les terroristes qui donnent des maux de tête à la Turquie », a ainsi déclaré mercredi le vice-Premier ministre turc Veysi Kaynak.

Des médias allemands ont rapporté la semaine dernière que 40 militaires turcs de l’Otan avaient demandé l’asile auprès des autorités allemandes. Ankara a exhorté Berlin à « réfléchir attentivement » et rejeter leur requête.

Selon des informations de presse, les deux pays sont également en désaccord sur le partage des images de surveillance récoltées en Syrie par des avions allemands décollant de la base turque d’Incirlik. Berlin refuse d’accorder à Ankara un accès total à ces données.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !