Dépêche
Accueil » A la une » Trump annonce le retrait des Etats Unis de l’Accord sur le nucléaire iranien

Trump annonce le retrait des Etats Unis de l’Accord sur le nucléaire iranien

© ph:AFP

Le président américain Donald Trump a annoncé, mardi, le retrait des Etats Unis de l’Accord sur le nucléaire iranien, conclu en 2015 par Téhéran et les puissances mondiales.

«J’annonce aujourd’hui le retrait des Etats Unis de l’Accord sur le nucléaire iranien», a indiqué le président Trump dans une allocution depuis la Maison Blanche, qualifiant cet accord de «fondamentalement déféctueux».

“Il s’agit d’un accord désastreux et déséquilibré qui n’aurait jamais dû être conclu (…) qui n’a pas apporté la paix et qui ne le fera jamais», a affirmé le chef de l’exécutif US, estimant que l’engagement iranien pour un programme nucléaire pacifique était «un mensonge».

Le président américain a souligné, à cet égard, que son administration va rétablir les sanctions contre l’Iran, qui avaient été levées en contrepartie de l’engagement pris par Téhéran de ne pas se doter de l’arme nucléaire, notant que son pays ne «se laissera pas prendre en otage par le chantage nucléaire».

Considérée l’une des réalisations phares de l’ancien président Barack Obama, la JCPOA (acronyme de ce texte), a été signée le 14 juillet 2015 à Vienne après 21 mois de pourparlers. L’accord prévoit la suspension des sanctions économiques les plus lourdes contre Téhéran en échange des restrictions sur son programme nucléaire.

L’accord, signé avec Téhéran par les États-Unis, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, a mis un terme à plus de treize ans de différends autour du nucléaire iranien et rend quasiment impossible la possibilité pour l’Iran de fabriquer une bombe atomique, tout en lui assurant le droit de développer une filière nucléaire civile.

Le retrait de l’accord, l’une des promesses de campagne de Donald Trump, intervient malgré les efforts des Européens, notamment la France, l’Allemagne et la Grande Bretagne pour persuader l’administration US de préserver le pacte avec Téhéran.

M. Trump avait critiqué plusieurs “lacunes” dans l’accord, plus particulièrement la levée progressive de certaines restrictions au programme nucléaire iranien à partir de 2025, mais aussi le fait qu’il ne s’attaque pas directement aux essais balistiques de Téhéran et à ses activités jugées “déstabilisatrices” au Moyen-Orient.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !