Dépêche
Accueil » Dernière minute » Somalie: six morts dans un attentat contre un hôtel de Mogadiscio

Somalie: six morts dans un attentat contre un hôtel de Mogadiscio

Carcasse d'une voiture après une explosion devant l'hôtel Jazeera à Mogadiscio, le 26 juillet 2015 - © Ph :  AFP

Carcasse d’une voiture après une explosion devant l’hôtel Jazeera à Mogadiscio, le 26 juillet 2015 – © Ph : AFP

Une attaque à la voiture piégée contre un hôtel de Mogadiscio, revendiquée par les islamistes somaliens shebab, a fait six morts dimanche, illustrant la menace toujours incarnée par les insurgés, même si le président américain Barack Obama les juge « affaiblis ».

« Nous avons vu six tués, pour la plupart des gardes de sécurité », a affirmé un responsable sécuritaire, Mohamed Jama. « Les pertes pourraient être plus élevées, nous sommes en train d’enquêter ».

Dans un communiqué repris par des sites internet proches des jihadistes, l’attentat a été revendiqué par les shebab, affiliés à Al-Qaïda. Ils ont affirmé avoir agi « en représailles » à de récentes offensives menées contre eux dans le Sud somalien.

Malgré leurs revers sur le terrain somalien, les insurgés multiplient les raids sanglants, dans le pays mais aussi au Kenya voisin.

Le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a adressé ses condoléances aux victimes de cette « attaque terroriste haineuse ». « Je suis sûr que nous vaincrons les terroristes », a-t-il ajouté dans un communiqué.

L’explosion s’est produite dans l’hôtel Jazeera, qui est fréquenté par des membres du gouvernement somalien et des expatriés et abrite plusieurs représentations diplomatiques. Une fumée noire s’est ensuite longtemps élevée au-dessus du centre-ville.

Des diplomates chinois, qataris et émiratis étaient dans l’hôtel lors de l’attaque mais, selon des sources concordantes, ils n’ont pas été blessés.

L’hôtel se trouve près de la zone hyper-protégée de l’aéroport international qui abrite les Nations unies, des ambassades occidentales et le siège de La force de l’Union africaine (Amisom).

« Il y a eu une puissante explosion à l’hôtel Jazeera », a affirmé Abdirahman Ahmed, un policier, confirmant qu’il y avait eu des victimes.

L’Amisom, qui combat les insurgés shebab dans le pays, était sur place pour évacuer les blessés.

« L’attaque atroce de la soirée contre l’hôtel Jazeera, un endroit qui symbolise la détermination des Somaliens à reconstruire leur pays, (…) démontre les intentions diaboliques des shebab qui refusent que la paix puisse s’installer dans tout le pays », a réagi l’Amisom.

L’attentat a eu lieu au moment où Barack Obama quittait le Kenya voisin après avoir loué samedi le travail de l’Amisom, force à laquelle participe un contingent kényan. Le président américain a reconnu que les shebab constituaient toujours une menace, mais a assuré que leur « emprise » en Somalie avait été réduite et leurs réseaux en Afrique de l’Est « affaiblis ».

Dans la soirée un porte-parole du Conseil national de Sécurité, Ned Price, a déclaré dans un communiqué publié à Washington que la Maison Blanche « condamnait fermement l’attentat odieux (…) qui a visé intentionnellement et cruellement des civils innocents ».

Les Etats-Unis mènent eux-mêmes régulièrement des attaques de drones contre les shebab dans le pays de la Corne de l’Afrique.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !