Dépêche
Accueil » A la une » SM le Roi : Le Maroc est disposé à partager avec tous les pays frères son expérience en matière de protection et de sécurité

SM le Roi : Le Maroc est disposé à partager avec tous les pays frères son expérience en matière de protection et de sécurité

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a affirmé que le Maroc est disposé à partager avec tous les pays frères l’expérience qu’il compte à son actif en matière de protection, de sécurité et de prise en charge de l’enfance.

Dans un message adressé aux participants à la cinquième Conférence islamique des Ministres chargés de l’enfance, qui a ouvert ses travaux mercredi à Rabat à l’initiative de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), avec la coordination de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), le Souverain a souligné les efforts consentis, depuis Son accession au Trône de Ses glorieux Ancêtres, pour la mise en place d’institutions compétentes et l’élaboration des législations nécessaires pour appuyer les dispositifs de protection de l’enfance.

“Nous avons imprimé une forte impulsion à l’action dédiée à la protection de l’enfance et à l’amélioration de sa situation”, a indiqué SM le Roi a dans ce message, dont lecture a été donnée par le ministre d’Etat chargé des Droits de l’homme, M. Mustapha Ramid, rappelant que la Constitution de 2011 dispose que “l’Etat assure une égale protection juridique et une égale considération sociale et morale à tous les enfants, abstraction faite de leur situation familiale”.

“La même disposition constitutionnelle prévoit que l’enseignement fondamental est un droit de l’enfant et une obligation de la famille et de l’Etat, et qu’il est créé un Conseil consultatif de la famille et de l’enfance. D’ailleurs, la loi organique relative à cette institution a été approuvée et Nous procéderons bientôt à son installation”, a assuré le Souverain.

SM le Roi a, à cette occasion, rappelé le lancement de l’Initiative nationale pour le Développement humain, un projet dont la vocation fondamentale “est d’assurer une vie meilleure aux enfants, notamment ceux parmi eux qui sont en proie à la marginalité et à la détresse matérielle, et de les prémunir contre les fléaux de l’analphabétisme, de la pauvreté et de l’exclusion”.

“Parallèlement à cela, Nous veillons à assurer le suivi et l’évaluation du Plan national de l’Enfance, que les intervenants concernés avaient adopté au cours du douzième Congrès national des droits de l’enfant”, a poursuivi le Souverain.

Ayant conscience que la protection des enfants et la préservation de leurs droits ne peuvent être assurées en dehors du giron familial, SM le Roi est revenu sur les actions déployées en vue de consolider la cohésion de la cellule familiale, notamment l’adoption d’un Code de la Famille avancé, consacrant le principe de respect de l’intérêt supérieur de l’enfant et assurant, en toutes circonstances, la protection de ses droits.

“A cet égard, Nous lançons un appel pour que l’application de ce Code soit accompagnée d’une évaluation propre à corriger les insuffisances révélées par la pratique”, a dit SM le Roi.

Le Souverain a, en outre, fait observer que “pour conforter cette orientation visant à assurer sécurité et protection aux enfants, Nous avons procédé à la promulgation d’une série de lois pertinentes”, citant, à titre illustratif, la modification de loi attribuant la nationalité marocaine à un enfant né d’une femme marocaine et d’un père étranger, la loi interdisant l’emploi des mineurs et celle portant sur la création et l’administration des établissements de protection sociale.

Toujours dans le cadre des efforts visant à offrir aux enfants un meilleur environnement familial et social, SM le Roi a rappelé Ses Hautes instructions données pour que “le Fonds d’entraide familiale fasse aussi bénéficier de ses prestations les mères nécessiteuses et celles qui, suite à une rupture du lien conjugal, se trouvent exposées avec leurs enfants à la négligence et à la pauvreté, ainsi que les veuves sujettes à la précarité et à l’exclusion”.

A la mise en service du Fonds d’appui à la Cohésion sociale, poursuit le Message Royal, s’ajoute la création de cellules spécialisées dans la prise en charge des femmes et des enfants au sein des juridictions et des hôpitaux publics, ainsi que l’assistance psychologique aux enfants.

Intrinsèquement constructifs, ces chantiers et ces initiatives ont permis la mise en place d’un dispositif intégré et cohérent pour mieux protéger les enfants et les familles. Il s’agit d’une réponse nationale aux multiples problématiques liées à la protection de l’enfance.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !