Dépêche
Accueil » A la une » Signature à Rabat d’une convention de partenariat avec l’OIT pour promouvoir l’inclusion financière

Signature à Rabat d’une convention de partenariat avec l’OIT pour promouvoir l’inclusion financière

Signature-Rabat-convention-partenariat-OIT

Une convention de partenariat entre l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Fondation marocaine pour l’éducation financière (FMEF) pour promouvoir l’inclusion financière, a été signée mardi à Rabat.

Signée par le président de la FMEF, Abdellatif Jouahri et le directeur général de l’OIT, Guy Ryder, cette convention s’étend à plusieurs domaines d’intervention et cible les jeunes et les femmes, les migrants, les entrepreneurs, principalement les TPE, les micro-entrepreneurs et les auto-entrepreneurs.

La convention, qui vise le renforcement de l’éducation financière, permet de nouer de nouvelles alliances stratégiques avec d’autres acteurs nationaux favorisant l’échange de bonnes pratiques et le partage du savoir.

Le partenariat entre les deux institutions a également pour objectif d’approfondir les connaissances et d’initier les actions permettant l’épanouissement personnel et professionnel des populations afin d’impacter positivement leurs conditions de vie.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature, M. Jouahri, également gouverneur de Bank Al-Maghrib, a précisé que les actions futures de la Fondation au titre de la période 2016-2017 « s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la stratégie de l’inclusion financière ».

« Si nous pouvons finaliser ce programme dans les meilleures conditions possibles, votre contribution sera déterminante dans la mise en œuvre de la stratégie d’inclusion financière », a-t-il dit.

Pour l’OIT, l’inclusion financière « constitue un moyen pour favoriser une croissance économique durable, conjuguant efficacité économique et justice sociale, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs de l’agenda du travail décent pour tous », a indiqué, pour sa part, M. Ryder.

Il a souligné l’importance des services financiers « durables et de qualité » pour le succès et la durabilité des activités initiées par des jeunes, des femmes et des migrants dans leurs efforts de création d’activités génératrices de revenus.

Le DG de l’OIT a salué, à cet égard, le dispositif juridique de l’auto-entrepreneur, mis en place en 2015, estimant qu’il s’agit d’un « bel exemple » et d’un effort louable dans la formalisation de l’économie informelle conformément à l’esprit et à la lettre de la recommandation « transition de l’économie informelle vers l’économie formelle », adoptée en 2015 par la Conférence internationale du travail.

Les partenaires des programmes de cette convention sont le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, le ministère du Tourisme, le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, le ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire et le ministère de l’Emploi et des affaires sociales.

La cérémonie de signature de cette convention s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, notamment les ministres concernés, les partenaires de développement et les partenaires sociaux.

Créée le 19 mars en 2013, la Fondation marocaine pour l’éducation financière avait adopté un plan d’action triennal destiné au grand public qui a ciblé dans ses premières étapes les populations non bancarisées. Elle avait signé plusieurs conventions de partenariat avec d’autres acteurs agissants pour vulgariser l’éducation financière, particulièrement auprès des enfants, des jeunes et des artisans.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !