Dépêche
Accueil » A la une » Le secrétaire général du Front Polisario opéré d’un cancer du côlon

Le secrétaire général du Front Polisario opéré d’un cancer du côlon

Brahim Ghali

Pas plus que son organisation, le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, ne serait pas au mieux de sa forme. Sa santé se serait même détériorée selon diverses sources médiatiques régionales, qui rapportent que le leader séparatiste sahraoui aurait été admis le 15 septembre dernier à l’Hôpital central des armées (HCA) de la capitale de l’Algérie, Alger, plus connu sous le nom d’Aïn Naadja, pour un problème au côlon. M. Ghali souffrirait d’un cancer, dont il aurait été opéré dans la journée du 21 septembre à l’Hôpital Frantz-Fanon de la ville de Blida, dans la wilaya du même nom, qui dispose d’un des meilleurs services de chirurgie oncologique du pays.

Ce cancer s’ajouterait à la cirrhose qui éprouverait depuis quelque temps son foie, consécutive à l’aggravation d’une ancienne hépatite C. Les médecins d’Aïn Naadja auraient, selon les mêmes sources, envisagé dans un premier temps à faire opérer M. Ghali en Espagne, où lui et d’autres dirigeants du Polisario vont souvent se soigner et disposent mêmes de propriétés et de comptes en banque voire de la nationalité espagnole, mais le risque qu’il y soit mis aux arrêts en raison des poursuites pour crimes de guerre et crimes de l’humanité dont il fait l’objet depuis novembre 2016 de la part de l’Audiencia Nacional, plus haute juridiction de la justice espagnole, les auraient refroidis; d’où le transfert à Blida.

Pendant ce temps, le Palais d’El Mouradia, où siège la présidence algérienne, s’activerait en coulisses pour trouver un successeur à M. Ghali, paniqué qu’il serait à l’idée de se retrouver sans son homme lige.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !