Dépêche
Accueil » Auto & Moto » Tout savoir sur le financement automobile

Tout savoir sur le financement automobile

De gauche à droite : Mustapha Ichkarran (Eqdom), Choukri El Boujamai (Wafasalaf), Zineb Oukacha, Nadia Chouch (Sopriam) et Guillaume Gery (Hertz Maroc).

Des dizaines de professionnels et d’experts du secteur automobile marocain présents au 8ème Club Argus Maroc

Le Club Argus Maroc a réuni à Casablanca, les différents acteurs du secteur automobile marocain, lors de sa 8ème rencontre. Des concessionnaires, assureurs, loueurs, sociétés de LLD, centres auto, banques, journalistes spécialisés et autres ont tous fait le déplacement pour assister à une table ronde, déroulée sous le thème «Le financement automobile sous tous ses aspects».

La discussion a été lancée par des échanges et questionnements concernant la perception du financement automobile. S’il faut continuer à acheter ou louer une voiture du côté des particuliers? Si la voiture dite personnelle existera encore? Et si la voiture d’occasion aura dans un avenir proche un financement spécifique?

Selon les statistiques de l’APSF (Association Professionnelle des Sociétés de Financement): un véhicule neuf (VN) sur deux est financé à crédit ! Quant au véhicule d’occasion (VO), un foyer sur deux envisage d’acheter un VO. Alors que 83% des ménages optent pour les fonds propres, 11% partiellement pour le crédit et 4% pour le crédit, selon l’étude de l’observatoire de Wafasalaf. C’est dire que lorsque le marché automobile est en hausse, l’activité du financement l’est aussi.

Le financement à crédit, séduit-il toujours ?
Au Maroc, le crédit-bail est un marché naissant puisque sur 100 VN vendus au Maroc, 40 sont financés par un crédit classique et 20 par leasing. Les 40 restants sont réglés au comptant. Par la même occasion un sondage réalisé par l’Argus concernant le financement automobile pour les particuliers a été présenté. Sur les 200 personnes qui ont répondu à l’enquête, 100 possèdent au moins un véhicule. 71% des répondants affirment leur désir à acquérir un VN, tandis que 29% s’intéressent au VO. La même étude a démontré que le principal frein à l’achat s’avère être le financement en premier lieu, suivi des prix des voitures et ensuite le pouvoir d’achat. 37% des possesseurs ont eu recours au crédit classique suivis de 27% ayant utilisé des fonds propres, et 26% pour la LOA. Le crédit ballon quant à lui, n’a pas été reconnu par les répondants.

S’agissant des critères d’achat, les réponses sont diverses selon que l’on ait choisi un VN ou un VO. 33% regardent le prix en premier avant d’acheter un VN, alors que pour un VO c’est l’entretien, la vignette et la réparation qui posent problème. Concernant la LLD 2,2% la plébiscitent grâce aux services inclus (42%) et la possibilité de changer de véhicule (25%), les principaux freins ont été les pénalités financières et le kilométrage à ne pas dépasser. A la question concernant le mode de financement préféré, 61% des répondants ont optés pour les fonds propres. Laissant se poser la question, si c’est une volonté ou un manque d’offres.

NEWSLETTER MAROC HEBDO.

Entrez votre adresse e-mail

S'abonner à  la Newsletter !